AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Edward P. Rilke

Aller en bas 
AuteurMessage
Edward P. Rilke
-Directeur de Poufsouffle-
-Professeur de Métamorphose-
-Directeur de Poufsouffle--Professeur de Métamorphose-
avatar

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison:
RelationShip *:
MessageSujet: Edward P. Rilke   Dim 23 Mar - 1:24

EDWARD P. RILKE








free music









« I am colorblind. Coffe black and egg white. Pull me out from inside. I am ready. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward P. Rilke
-Directeur de Poufsouffle-
-Professeur de Métamorphose-
-Directeur de Poufsouffle--Professeur de Métamorphose-
avatar

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison:
RelationShip *:
MessageSujet: Re: Edward P. Rilke   Dim 23 Mar - 1:45

I. ÉTAT CIVIL.

  • Nom : Rilke.
  • Prénom(s) : Edward P.
  • Surnom(s) : Eddy. 'Pril - diminitif de 'april', son mois favori, car c'est pour lui le véritable début du printemps. Priscilla - détournement du précédent surnom opté par quelques amis quand ils sont d'humeur taquine, ne manquant pas de susciter sur son beau visage une grimace. P - c'est ainsi qu'il a fini par signer ses lettres.
  • Âge : 29 ans.
  • Date et Lieu de Naissance : Oxford, 13.08.1979.
  • Sexe : M.
  • Orientation Sexuelle : Hétéro.
  • Métier : Professeur de métamorphoses, Directeur des Poufsouffle.
  • Baguette : 25 cm, acajou, poil de licorne.
  • Sang : Mêlé.



II. PHYSIQUE.

  • Description Générale : E prit le temps de se regarder devant le miroir avant de partir pour Lowarts. Il fit une moue en s'examinant attentivement. Son reflet, assez grand et donc dépassant presque les limites du miroir, le regardait étrangement, avec une distance qui semblait être du dédain et qui blessait la plupart des personnes. Pour atténuer cela, il se sourit, et ce simple mouvement des lèvres métamorphosa complètement son visage, qui sembla d'une part s'illuminer et d'autre part accueillir toute personne ou toute parole : d'un homme fermé et rempli de douleur, il était devenu lui-même, quelqu'un d'ouvert et dont la joie, et dont le bonheur, et dont la bonne volonté, en frappaient beaucoup. Puis il passa la main dans ses cheveux bruns, lisses d'habitude, et regretta que la pluie les ait amenés à boucler : la paresse ne l'avait pas conduit jusqu'à se les sécher avec une serviette, et le résultat, il fallait en convenir, était assez étrange. Il se peigna rapidement, puis évalua ses vêtements. Le pantalon allait bien, long et plutôt près du corps, mais la chemise était trop bouffante : aussi la retira-t-il et son reflet se trouva torse nu, la taille fine mais les muscles au niveau des abdominaux très apparents. Il se fit un clin d'oeil et enfila une autre chemise, blanche une fois de plus, la boutonnant avec quelques pas de danse. Il remua encore une voix ses cheveux, courba son dos, se releva et examina ses longues jambes, et les longs bras correspondants avec une moue. Pour finir le rituel, il posa ses mains aux doigts blancs et fins contre ceux du reflet et s'éloigna. Il savait de nouveau qui il était, il avait lu dans ses yeux son identité et son caractère, il avait vu sur son oreille le pic, ces souvenirs d'adolescence, d'alcool et de coups d'une nuit, il s'était souvenu de tout et était prêt à partir. Let's go, now.




III. CARACTÈRE.

  • Qualités : E se fie pour ses qualités aux commentaires de ses nombreuses petites amies : d'après elles, ses atouts sont d'abord son intelligence et sa culture, puis sa capacité à être autonome et à prendre des initiatives. Il n'est pas de ces personnes qui se complaisent dans le malheur et pleurent deux à trois fois par jour devant le miroir : regarder vers le futur lui ressemble plus, et avec le sourire, si possible. Depuis l'enfance, il sait ce que la vie concrète signifie, avec l'apprentissage par l'expérience de la cuisine, du ménage, de l'hygiène, ce que beaucoup d'adolescents puis d'hommes perdent ou non pas. Enfin, il est ouvert d'esprit, ce qui peut être une qualité comme un défaut, ce qui l'amène à considérer longuement les deux partis de chaque chose comme à pousser assez loin une curiosité naturelle. Cela se remarque notamment dans le choix de son camp : influencé par les Harada d'un côté, par sa mère, ainsi que ses élèves et les relations fortes qu'il entretient avec certains d'entre eux, de l'autre.

  • Défauts : Les désavantages de cette ouverture d'esprit sont qu'il peut paraître trop versatile, changeant de fille comme de chemise, de camp à tout bout de champ, menant de front deux études, ne pouvant savoir s'il doit haïr son père ou sa mère, hésitant sans cesse entre deux auteurs favoris, etc. L'autre défaut, évidemment, majeur, est la fuite qu'il effectue devant chaque problème : plutôt que se confronter à ceux auxquels il reproche quelque chose, il préfère aller voir ailleurs, se taire, faire autre chose. Apple, tree. Il a, là-dessus, tout bêtement et inconsciemment appris de l'abandon de son père - mauvaise première leçon paternelle, n'est-ce pas ? Enfin, il est extrêmement rancunier et n'a pas froid aux yeux, ce qui signifie que si un proche meurt dans la politique agitée qui se déroule, il n'hésitera aucunement à le venger, même si cela signifie perdre toute la stabilité et la sécurité de sa vie au profit d'un soulagement renouvelé.

  • Point fort : L'impression de force qu'il donne, comme s'il pouvait supporter n'importe quel coup. Mais, encore une fois : impression ou réalité ? Pour le moment, personne ne pourrait le dire avec certitude mais cela se précisera certainement dès que le véritable combat commencera ou plutôt dès qu'on lui demandera de faire un choix, un vrai choix. Alors il montrera si ses incertitudes peuvent se muer en force ou en faiblesse.

  • Point faible : 'Enfoiré'. Sa mère répétait ce mot dès le réveil en pensant au père d'E, qui les avait abandonné dès sa naissance. Il avait toujours été extrêmement autonome mais, par conséquent, avait en horreur cette solitude qui avait habité son enfance. Son point faible, donc : il dépend des autres, et c'est ainsi qu'en voulant se couper de l'Europe lors de ses cinq ans aux USA, il entretenait cependant une très régulière correspondance avec Sakura.

  • Ce qu'il aime, ses phobies : Il aime la littérature et la musique, déteste l'amour et les engagements comme le mariage. Si être père l'attire de par son goût pour les enfants, le lien engendré entre la mère de l'enfant et lui-même le hante : il ne veut pas être à jamais l'homme de quelqu'un, l'époux de quelqu'un, le père de quelqu'un. Il tient à sa liberté plus que tout. De là, certainement, son goût pour le voyage, pour la découverte de paysages nouveaux et de cultures différentes, d'univers pétillants et de personnes profondes. De là, certainement, cette amablité réservée que montre son sourire, à la fois empli de curiosité envers ceux qu'il rencontre et de prudence pour ne pas aller trop loin.



VI. CARACTÈRE APPROFONDI & RÉACTIONS DIVERSES..

  • As-tu déjà été amoureux(se) ? Oui, avec EP, enfant.
  • Comment vois-tu l'Amour ? Mal. E se complaît dans des histoires courtes qui ne risquent pas de l'engager.
  • Café ou Thé ? Café.
  • Type de Musique ? Rock.
  • Sujets de Conversation préférés ? Musique, actualités dans le monde et sportives, littérature, voyages, élèves.
  • Sujets de conversation détestés ? 3 A's. Amour. Avenir. Affection.
  • Problèmes ? Manque de confiance.
  • Couleur préférée ? Vert clair.
  • Comment te vois-tu dans l'avenir ? Carpe diem.
  • Que changerais-tu dans ta vie ? Situation affective.
  • Chanson préférée ? Here Comes A Regular. The Replacements.
  • Quelque chose que tu as toujours avec toi et que tu n'as jamais quitté ? Bracelet de naissance.
  • Que dirais-tu à quelqu'un en particulier mais que tu n'oses pas dire ? 'Dis-moi que tu m'aimes.'
  • Toi et le Quidditch ? Ca l'amuse.
  • Timide ou Extraverti ? Difficile à dire.
  • Le mot que tu aimes dire ? Lyrisme.
  • Un mot à quelqu'un en particulier ? Pardon.
  • Salé ou sucré ? Salé.
  • Vin ou bière ? Vin.
  • Lieu favori ? Irlande, le voisinage dans lequel sa famille d'accueil le recevait, le voisinage dans lequel il a rencontré EP, le voisinage dans lequel il est tombé pour la première fos amoureux.
  • Bien ou Mal ? Neutre, car double.



V. HISTOIRE.

  • Lieu d'Habitation : Lowarts. Oxford.

  • Historique Familial : Deux étudiants entre lesquels l'amour naît aussitôt, un moldu qui envisage une belle carrière de droit des affaires ou de comm' dans une entreprise prestigieuse et une sorcière qui, elle, fait des études littéraires sans ambition particulière. Mais la peur et la soif d'argent prennent le dessus pour le premier qui quitte la jeune femme dans son quatrième mois de grossesse. C'est également le moment où elle lui annonce que, certainement, il aura les mêmes capacités qu'elle.

  • Enfance : Que fait l'homme à l'aube de son existence ? Il crie, en cherchant au terme de la grossesse une autre issue que la vie. Il crie, en espérant que cela le délivrera du monde dans lequel il vient à peine de pénétrer. Et c'est ce que fait E en s'éveillant du long sommeil qu'il retrouvera à sa mort. Il crie et respire. Au-dessus du berceau dans lequel les infirmières anglaises l'installent, une femme pose le regard et pleure. Est-ce du soulagement ? Est-ce de la peine ? Est-ce de la haine ? Il y a un long silence, et, dix ans plus tard, le même règne dans leur petite maison d'Oxford. Elle ne revient que très tard de son travail de nuit, il se prépare donc à manger et vaque dans la solitude et le silence. Il travaille pour compenser cela, mais surtout lit bon nombre de romans en tentant au mieux de s'évader. Fuir les problèmes, occuper le vide, et, puisqu'il ne pouvait rien reprocher à sa mère, vivre dans la haine du fantôme paternel. En réalité, les rayons de soleil restent les vacances scolaires, car à ce moment-là, sa mère, qui, elle, continue à travailler, l'envoie loin de cette maison qu'il déteste. Vers dix ans, elle l'envoie en Irlande où il rencontre EP, son premier amour qui le marquera pour le reste de sa vie et avec qui il ne perdra jamais contact. L'autre est l'ensemble des livres d'auteurs américains qui le font voyager et rêver et lui donnent l'envie profonde d'aller visiter ce pays encore inaccessible. Il se promet dès lors qu'un jour, il ira là-bas et fera ses preuves dans cet univers attirant.

  • Années scolaire : Que fait l'homme à l'aube de son apprentissage ? Il lève les yeux vers les tours de son nouveau refuge, bruyant et lumineux. Autour de lui, une cohorte d'élèves qu'il ne connaît pas mais dont il a la ferme intention d'être apprécié. Devant lui, une table de professeurs autour de laquelle chaque personne semble dégager une aura particulière. Il les dévisage, cherche à les cerner, à mieux les comprendre, pour ensuite satisfaire leurs désirs. C'est un élève de première année qui suscite de nombreuses espérances dans toutes les matières et s'illustre au fil des classes. Sa crise d'adolescence vient quelques années plus tard : en troisième et quatrième années, il est oisif, s'intéresse plus à ses amis et aux filles qu'à autre chose, lit en cours et dort tard le matin quitte à ne pas petit-déjeuner. C'est d'ailleurs au cours de ces années qu'il rencontre Sakura Harada, avec qui il entretient longuement une relation passionnelle - or, la passion, vous le savez, est destinée à la destruction. Aussi, peu à peu, l'amour et le besoin de se voir deviennent nuisibles et la rupture est quelque peu violente. Ils ne maintiennent plus de contact jusqu'à la fin des études, après quoi c'est au contraire une précieuse amitié qui se noue entre eux. La cinquième année le transforme de nouveau, grâce à l'influence positive de nouvelles connaissances, et il passe bien - quoique proche encore de la médiocrité - ses buses. Mieux dans sa peau, il réussit nettement mieux ses aspics, menant toujours deux ou trois amourettes de côté, sans y accorder vraiment plus d'importance que cela.

  • Le Monde Magique : Que fait l'homme à l'aube de sa vie adulte ? Il cherche le sens de sa vie, de préférence seul. Mais, les études finies, E ne retrouve pas tout à fait la liberté. Sa mère, malade d'un cancer, lui demande de la rejoindre à Oxford, où il finit par suivre le même cursus qu'elle. Ses études de littérature durent deux ou trois ans, après quoi il s'intéresse à l'enseignement dans le monde sorcier : particulièrement intéressé par les sortilèges et l'histoire de la magie, il mène les deux en même temps avant de finalement se restreindre aux sortilèges. Cependant, Poudlard ayant quelques difficultés et l'Angleterre comme l'Irlande semblant trop agités pour qu'il y reste, il s'exile aux Etats-Unis, le pays de ses rêves, dans lesquels il restera cinq ans, comme prof, allant d'université en université et parvenant finalement à la prestigieuse école de New York, Columbia : il est là professeur de lettres pendant deux ans. Mais, ayant toujours un contact intense avec Sakura, avec laquelle il entretient volontiers une correspondance, lui racontant ses voyages aux Etats-Unis et recevant volontiers ses nouvelles d'Angleterre, il est intéressé par les actualités politiques et commence à se pencher sur le cas de Lowarts. Avant même sa création, il reprend contact avec les jeunes femmes et se propose, en souvenir du bon vieux temps, d'être le directeur d'une maison ainsi que professeur. La maison des Poufsouffle lui est donnée et il l'accepte aussitôt, quittant les Etats-Unis en compagnie d'un excellent ami, bien que beaucoup plus jeune, qu'il s'y est fait après une rencontre insolite dans un bar : Chris O'Donnell. Il convainc même cet ami de demander un poste également à Lowarts, qu'il obtient brillamment. Au niveau affectif, il sort depuis quelques semaines avec Braciella Blackwood, une sublime égyptienne de 27 ans, qui déteste et est détestée d'Emmanuelle, son fameux premier amour. Combien de temps durera cette relation - extrêmement charnelle , d'ailleurs ? Nul ne le sait.


Dernière édition par Edward P. Rilke le Mer 26 Mar - 11:38, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward P. Rilke
-Directeur de Poufsouffle-
-Professeur de Métamorphose-
-Directeur de Poufsouffle--Professeur de Métamorphose-
avatar

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison:
RelationShip *:
MessageSujet: Re: Edward P. Rilke   Lun 24 Mar - 19:22



VI. EXAMEN SCOLAIRE : BUSES & ASPICS.


BUSES :

  • Astronomie : A.
  • Arithmancie : A.
  • Botanique : E.
  • Défense contre les Forces du Mal : O.
  • Histoire de la magie : A.
  • Métamorphose : E.
  • Magie noire, théorie : E.
  • Magie noire, pratique : E.
  • Potions : D.
  • Soins aux Créatures Magiques : E.
  • Sortilèges : O.


ASPICS :

  • Astronomie : E.
  • Arithmancie : A.
  • Botanique : A.
  • Défense contre les Forces du Mal : O.
  • Histoire de la magie : E.
  • Métamorphose : E.
  • Magie noire, théorie : E.
  • Magie noire, pratique : O.
  • Potions : A.
  • Soins aux Créatures Magiques : E.
  • Sortilèges : O.



VII. VERITASERUM.

  • Prénom : Anna.
  • Âge : 15 ans.
  • Comment avez vous connu le forum ? NH.
  • Comment trouvez vous le design du forum ? Beau.
  • Comment trouvez vous l'intrigue du forum ? Intéressante.
  • Notez votre présence sur 7 : 7/7.
  • Exemple de RP :
    Spoiler:
     

  • Code du Règlement :
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edward P. Rilke   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edward P. Rilke
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edward aux mains d'argent
» Le p'tit jardin d'Edward W. Flower ~
» La surprise. [PV : Edward, Era]
» Edward Hopper, un américain à Paris...
» Edward Elric, alchimiste d'acier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASPHODEL ROOT * :: { ACCUEIL } :: Once Upon a Time... :: Le Monde Après Lowarts. :: Fiches Validées.-
Sauter vers: