AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Choixpeau Magique •
{ Master }
avatar

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 11/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison: Ou Ancienne Maison pour les Adultes.
RelationShip *:
MessageSujet: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Mar 18 Mar - 17:46

    (Ceci n'est qu'un sujet d'introduction, vous devez poster votre premier message RP à la suite, pour l'instant, le RP se déroule devant la porte d'entrée, nous le feront évoluer petit à petit. Merci.)


    __Enfin. Le moment tant attendu était enfin arrivé. Après des mois de construction, de ré-emménagement et surtout d'utilisation de sortilèges magiques, Lowarts était enfin prêt. Le corps enseignant au complet, ils pouvaient accueillir une nouvelle fois les jeunes sorciers de Grande Bretagne. Ce fut une idée impulsive de la part de Yuki aux premiers abords, mais très vite construite, et les idées ne cessaient de s'enchainer, d'ailleurs, ils n'en étaient qu'à l'introduction. Sakura et sa sœur réservaient beaucoup de surprises aux nouveaux venus qui ne tarderont pas à arriver. Le voyage en train fut encore plus loin de par la distance, mais grâce à une amélioration de la voie grâce à la magie, les élèves furent arrivés à temps pour le banquet. L'ancienne Serdaigle ressentait quelques pointes d'excitation se figer dans sa poitrine, son cœur se déchainait dans sa cage thoracique, et il fallait bien avouer que, depuis longtemps, elle n'avait pas ressentit un tel stress. Poudlard avait été ses meilleures années, elle ne pouvait quitter son âme d'enfant, et malgré sa destruction devait laisser continuer le rêve. Elle le faisait aussi pour ses deux enfants qui ne tarderont pas à être grands, et pour attirer l'attention de Brian, aussi.

    __Les aménagements faits devraient plaire aux élèves. Déjà, lorsqu'ils pénètreront dans les jardins, ils pourront remarquer leurs originalités, leurs milles et une couleur qui donnait beaucoup de gaité. Le château en lui même ressemblait énormément à l'ancienne école, bien qu'il fut beaucoup plus modernisé. Peut-être que les escaliers grincheux ne manqueront pas, mais on évitera de dire que les pièges qu'ils avaient réussi à mémoriser en plusieurs années seront inutiles avec les nouveaux qui se dressaient devant eux. Cette année semblait bonne en surprise, alors que sa sœur cadette se tenait fermement à côté d'elle, le vent d'été faisait virevolter leurs cheveux couleurs ébènes. La brise du soir ne tarderait pas à se poser, et le jardin de l'ivresse allait commencer son effet. Ce n'était pas vraiment intéressant de dévoiler d'entrer de jeux les festivités, laisser la découverte ainsi que la surprise était bien plus appréciable.

    __Les préfets ayant déjà reçus les plans de l'école et des chambres communes de façon à ce qu'ils puissent l'indiquer à leurs camarades, ceux-ci ne devraient pas être très étonnés de l'ampleur de la chose. Oui, parce que même si Poudlard était gigantesque, Lowarts l'est encore plus, et derrière lui se cache bon nombre des mystères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/jerk-it-out
Keira L. Presley
-Directrice de Serpentard-
-Professeur de Magie Noire-
-Directrice de Serpentard--Professeur de Magie Noire-
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 29
Citation : : ~¤ A Keira ... What Else ?! ¤~
Humeur : : Serpentard
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 18 Septembre 19XX, 20 ans
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Mer 19 Mar - 23:23

J'aurais aimé t'aimer
Comme on aime le soleil
Te dire que le monde est beau
Que c'est beau d'aimer
J'aurais aimer t'écrire
Le plus beau des poèmes
Et construire un empire
Juste pour ton sourire
Devenir le soleil
Pour sécher tes sanglots
Et faire battre le ciel
Pour un futur plus beau
Mais c'est plus fort que moi
Tu vois je n'y peux rien
Ce monde n'est pas pour moi
Ce monde n'est pas le mien



Un trac horrible la tenaillé. Quelle chiant ce trac, mais c'était un peu normal non ? Première année d'enseignement, première année dans une société après un tour du monde en solitaire, la peur de manquer d'intimité et de solitude, la peur de perdre toutes liberté, la nouvelle directrice de Serpentard n'était pas encore entrée dans le Hall d'entrée de l'établissement ,elle demeurait sur le perron, proscrit par une peur étrange, il fallait simplement qu'elle souffle un peu... Dans sa longue robe de Sorcière émeraude et argentée, une petite trouvaille très féminine et surtout ne cachant en rien attraits, elle se décida enfin à lever son derrière de la marche où elle avait élu refuge pour reprendre son pas après avoir respiré un bon coup. Les élèves commençaient à arriver, elle ne devait pas se montrer sous un mauvais jour, déjà elle les regardait de haut et surtout de répondait pas à leurs interrogations ennuyeuses. Keira entra dans le hall, cherchant du regard les directrices pour les rejoindre afin de parler des arrangements de dernières minutes, l'ouverture de l'établissement doit être mémorable et marquer les esprits pendant des années et des années, il fallait que rien ne se passe mal... on indiqua à la jeune femme que les deux directrices étaient dans les jardins, elle fit donc marche arrière pour aller à leur rencontre, espèrant que rien n'allait les contrarier... elle connaissait trop bien leurs colères.

Enfin elle fut prés d'elles, Yuki et Sakura semblait autant perdue dans leurs pensées qu'impatientes. Keira leur prit la main à toutes deux pour alors prononcer quelques paroles qui durent leur réchauffer le cœur, leur faire du bien. Keira aurait voulu qu'on lui dise ses paroles lorsqu'elle avait le trac et qu'elle doutait de tout. Mais personne n'arrive à lire dans son cœur alors dire les bonnes paroles, c'était impossible, voilà tout. La jeune femme soupira doucement pour dire alors avec sincérité et passion


-" Une nouvelle ère, signe de nos retrouvailles. Ensembles, nous allons tenir de mains de maitre ce nouveau bijoux d'éducation ... Rendre le futur de nos élèves aussi beau que notre passé à Poudlard... ensembles ... "


Alors elle apporta l'une après l'autre les deux mains de ses amies vers ses lèvres pour y déposer un baiser, les laisser retomber alors pour tourner son regard vers la merveille colorée qu'était les jardins, elle y viendrait autant de fois qu'elle le pourrait, se baigner au soleil et se noyer dans la verdure. Son corps se mit à battre très fort alors, tant elle était impatiente de commencer cette aventure avec ses amies de toujours. Keira les soutiendrait, simplement parce qu'elle croyait en elles et qu'elles ne pouvaient que voir juste et faire les meilleures choses que le monde puisse contenir, elles sont les Sœurs Harada et ça ... c'est déjà tellement. Souriant tendrement aux deux sœurs, espérant avoir joué son rôle d'amie en disant ses paroles qui n'avait peut-être pas de sens pour elles, la jeune directrice de Serpentard s'écarta de quelques pas pour voir les élèves arriver doucement. Le vent balaya de nouveau leurs cheveux avec sensualité. Un moment d'amitié qu'elles partageaient à demi. Une toute autre mélodie, un sonnet inachevé, tout était tellement étrange et opaque que Keira aurait préféré regarder tout ça de très loin... mais parfois, il ne nous reste qu'à assumer et se jeter à l'eau ... oubliant qu'on ne sait pas nager et qu'il y a des crocos dans l'eau !

Le soleil baignait encore les jardins mais cela ne demeurerait pas immuable, car le temps passait doucement et ça rien ne pouvait l'arrêter. Cette soirée, au combien attendue, serait le déclic de la plus grande des aventures, mais bien plus que cela, cette école serait le ciment d'une amitié vieille de plus de 8 ans... de quoi donner envie de tout plaquer pour le sourire de Yuki et Sakura, qu'elles étaient sérieuses et adorables ... dans leurs vêtements de Directrices, il ne leur manquait plus qu'une paire de lunettes de secrétaire et elles seraient parfaites dans leurs nouveaux rôles !

_________________

    -I Want you ... NOW !!-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam J. Galia
-Préfet-
-7ème année à Serpentard-
-Préfet--7ème année à Serpentard-
avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 25/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Ven 28 Mar - 22:23

L’excitation de se trouver à Lowarts était si forte qu’Adam ne tenait plus en place. Il n’avait pas arrêté de regarder par la fenêtre du train, s’attendant à chaque seconde de voir l’immense bâtisse cessée de faire sa timide et d’oser montrer ses briques jaunies aux élèves. Ces derniers en avait fait, du bruit durant le trajet. Tout le monde avait hâte de commencer cette nouvelle année, dans un bâtiment acceptable, non comme Durmstrang. Le Serpentard avait du ramener à l’ordre plusieurs resquilleurs dérangeant le bon vivre des autres, s’aidant de l’étoile des préfets qu’il avait fièrement accrocher à son haut. Son nouveau rôle l’amusait énormément. Il avait enfin un moyen pour avoir la paix, sans devoir utiliser à tout bout de champ des menaces ou ses poings. Il rigolait des regards que les adolescents lui adressaient. Parfois il avait du respect pour lui, soit de la pour ou même de la jalousie. C’était un poste intéressant, en effet. Et il n’hésiterait pas à s’en servir pour avoir quelques avantages en plus de ceux qu’il avait déjà.

Kiel avait foulé le sol de son pays, du lieu où il était né avec un sourire vrai sur son visage. Quel plaisir pour lui de se trouver dans un lieu qu’il connaissait bien. C’était la première fois qu’il venant dans ce coin ci, mais une fois que l’on connaissant ne serait-ce qu’un centimètre carré de l’Irlande, on connaissait tout le reste de l’île. Il huma l’air humide des lieux, une odeur de colère océanique dans le vent qui fit envoler quelques mèches rebelles. Le noiraud passa négligemment sa main dans ses cheveux pour remettre vaguement de l’ordre dans tout ce bazar. Son effort ne servit à rien, une nouvelle bourrasque vint jouer avec lui, le décoiffant de nouveau. Le noiraud pesta et avança, suivant le flot continu des étudiants marchants à une cadence assez rapide. Certain couraient, beaucoup trop impatient pour prendre la peine de regarder les arbres centenaires les entourant.

Sans voir le temps passé –certainement trop prit dans la contemplation des aménagements nouveaux- presque tout le petit monde se retrouvaient à marché à l’intérieur des murs de l’école. Adam n’en revenait pas. Lui qui avait attendu ça pendant un an y était enfin. Sa sœur lui avait assuré qu’il n’y aurait plus de Poudlard, que c’était fini. Maintenant, elle allait pouvoir se taire. Petit Prince savait qu’Alice ne serait pas contente d’apprendre ça. Elle n’aimait pas avoir tord. Lui, il jubilait. C’était sa victoire face aux prévisions erronée de son ancienne moitié. Il allait passé une année mémorable. Il ferait tout pour que celle-ci soit la meilleure de sa vie. Il le promettait sur la tête de la jolie blonde qui se tenait à côté de lui. Il ne la connaissait pas, n’avait pas envie de la connaître. Si il venait à se tromper, ce ne serait pas un de ses proches qui mourrait.

Alec*« Mais ne serait-ce pas notre petit Adam. Je vois que tu as survécu à l’attaque de Poudlard ! Comment vas-tu, faux frère ? »

Le concerné se retourna, regardant dans les yeux son interlocuteur. Alec Tyris, petit Serpentard sans valeur qui s’était accroché à notre noiraud préféré. Au fur et à mesure des années, ils étaient devenus amis. Sans plus. Ada’ le détailla quelques secondes puis reposa son regard sur la porte de l’école. Son ami n’avait pas changé. Toujours la même coupe, la même couleur de cheveux –une sorte de brun virant sur du mauve- les même air bénin sur le visage. En un an, il n’avait pas changé, il était toujours le même idiot. Savait-il que ceux qui étaient à la tête de Lowarts étaient les mêmes gens qui avaient détruit leur école chérie ? Non. Alec devait l’ignorer.

Petit Prince*« Qu’est-ce que tu sais des directrices ? »
Alec*« A part qu’elles sont canons ? Rien ! »

Petit Prince, beaucoup trop bon pour lui foutre une claque le laissa en plan en plein milieu du couloir, et entra dans la Grande Salle, maintenant prônant le nom de Salle Etrange. Mystérieux n’est-ce pas ? Il n’y avait rien qui laissait penser à une salle bizarroïde. Tout était absolument normale, sauf peut-être le nombre de tableaux. Adam se demanda combien il y en avait. Il commença son décompte mais s’arrêta vite. Il y avait beaucoup trop de gens pour qu’il puisse faire sa tache à son aise. Il reportait son travail à plus tard, se jurant qu’il trouverait le nombre exact de peinture. En attendant, il s’assit au hasard à une place, contemplant un des portraits qui faisait rire un groupe de Gryffondor avec ses blagues. Prendre note que les tableaux avaient de l’humour. Ca pouvait servir pour faire la causette à de ces jours. Le garçon posa ses yeux sur la personne en face de lui. Son petit sourire qu’il avait depuis qu’il avait posé son pied au sol s’agrandit. Il cala son menton dans la paume de sa main, le coude appuyé sur la table. Il nargua un court instant la personne se trouvant en face de lui, ne le remarquant même pas. Cette dernière était trop occupée à parler avec une congénère Serpentarde. Il attendit patiemment que la brunette se retourne vers lui, une fois qu’elle en avait marre de sentir son regard de loup sur elle.

Petit Prince*« Comme cela me fait plaisir de te revoir, chère Gysella ! Je suis étonné de voir que tu as passé une année sans t’instruire. J’espère seulement que tes facultés mentales n’ont pas stagnées. Se serait dommage de te voir rester une année de plus dans ces murs. »

Kiel lui adressa un sourire à la colgate, s’amusant déjà à l’avancer de voir la réaction de sa collège préfète. Les deux jeunes gens ne s’aimaient point. C’était un fait qu’il fallait ramener au grand jour. Cela faisait plus de douze mois qu’ils n’avaient pas eu une conversation entre eux. Il fallait rattraper le temps perdu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwana K. Lewis
-7ème année à Poufsouffle-
-7ème année à Poufsouffle-
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 19 Mai 1990, 17 ans
Maison: Poufsouffle
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Sam 29 Mar - 11:50

Ils sont en face de moi,
l’œil rond, et je me vois soudain
dans ce regard d’effroi:
leur épouvante…



Erwana était seule au milieu de la foule. Tous étaient rassemblés devant le perron de cette nouvelle école et tous ignoraient le destin qui les attendaient. Bien qu’étant anglaise et étant déjà aller en France, la demoiselle n’avait jamais foulée le sol irlandais. Pourtant elle sentait déjà son cœur transporté par les effluves marines et au loin les couleur des jardins illuminait se premier soir à Lowarts. Erwana imaginait plutôt bien ce que serait la découverte de cet nouvel espace qui lui semblait extrêmement vaste; se serait pour elle un formidable terrain de jeu plus qu’un endroit de frustrations mais elle pouvait bien sur se méprendre sur les jolis apparats de la majestueuse école…

La franco-anglaise affichait un large sourire qui n’avait rien d’étonnant. Néanmoins sa joie était gâchée par le souvenir de Poudlard. Poudlard, sa maison, cette école qui était devenue son refuge et sa deuxième famille: tout cela avait disparus. Il fallait repartir de zéro ici. Elle qui connaissait si bien Hogwarts, il lui fallait a présent tout réapprendre. Hogwarts, elle connaissait chacun de ses recoins, de ses passages secrets et quasiment chacun de ses occupants. Elle savait par cœur les rondes du concierge et les petites maniaqueries des professeurs. Erwana était de ses personnes qui observent tout et qui enregistrent tout et cela lui évitait bien des ennuis. Mais ici, tout était différent et elle savait pertinemment que les premiers mois à Lowarts se passerait pour la moitié du temps en observations et pour l’autre en retenues…

Le drame de Poudlard l’avait considérablement assagie et mûrie mais un feu nouveau s’était éveillé en elle. Elle ne pouvait qualifier ce qui se passait en son antre mais jamais auparavant Erwana avait ressentie pareille chose. C’était un sentiment qui mêlait colère et mélancolie. La jeune femme avait perdue beaucoup de ses amis et de ses connaissances, les rares ayant survécus étaient pour la plupart déjà repartis dans une autre école. Pourtant Erwana repéra quelques personnes qu’elle connaissait et se promit donc d’aller les voir mais pas tout de suite… non tout de suite s’était trop tôt.

Enfin les nouveaux élèves foulèrent le sol dallé du hall d’entrée puis ils furent emmener dans la Grande Salle rebaptisé la Salle Étrange. Elle était aussi grande que celle de Poudlard mais ses tables étaient ovales et d’innombrables tableaux ornaient les murs. La plupart représentaient des personnages qui souriaient et quelqu’un lançaient des mots sur le passage des élèves. Erwana rejoignit ce de sa maison: Les Poufsouffle. Enfin et après un discours, le banquet commença dans une joie certaine. Bientôt les élèves iront se coucher avec l’illusion d’avoir passés une bonne soirée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gysella de Montchrestien
-Préfète-
-6ème année à Serpentard-
-Préfète--6ème année à Serpentard-
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 29
Citation : : Normally I wouldn't be this close to you without a tetanus shot.
Humeur : : Serpentard
Date d'inscription : 19/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 31 décembre {16 ans}
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Sam 29 Mar - 17:24

Tout était presque fidèle à ses souvenirs de Poudlard. La même effervescence, les mêmes adieux grandiloquents et dramatiques sur le quai 9 ¾ de King Cross, les chouettes qui piaillaient dans leurs cages, les carambolages de malles dans les airs, les rires, les pleurs mêlés, la vapeur de la locomotive... Presque rien n'aurait pu laisser présager qu'une année de chaos venait de se dérouler comme la prise du pouvoir du mal sur le monde magique. Seuls quelques visages absents dans les parents et l'angoisse de certains qu'ils masquaient tant bien que mal par des sourires témoignaient de ce changement radical. Chez Gysella, rien n'avait changé ; sauf l'étoile de préfète qui brillait sur le revers de sa veste, se mariant parfaitement avec la broche représentant un noeud d'argent serti d'émeraude accrochée à son col de chemisier. Son père avait été si fier d'elle lorsqu'elle avait reçu par chouette qu'il lui avait organisé une soirée de départ fastueuse et elle était encore enivrée de ce sentiment glorieux qu'elle avait eu pendant quelques heures d'être enfin quelqu'un à ses yeux. Mais il ne l'avait pas accompagnée à la gare, comme d'habitude, et c'était son elfe de maison que certains considéraient avec pitié parfois qui l'y avait conduite, en prenant soin de ses malles lourdes de vêtements et d'objets de valeur en tout genre.

« Merci Gretchen, rentre à la maison maintenant. »

Elle avait remercié l'elfe d'une tape sur la tête et le petit être aux grands yeux s'était volatisé. Lorsqu'elle se retourna pour monter dans le train, elle fut arrêtée par un groupe d'anciennes Serpentard qui n'attendaient que l'occasion de lui adresser la parole. Gysella plaqua un charmant sourire sur son visage de poupée et se prêta volontiers aux accolades et aux félicitations que son statut de préfète – Tu le mérites têêêêllement Ella ! – méritait. Au moins, ici, elle était quelqu'un, et même plus.

Le voyage en train ne fut qu'une même succession de cris d'admiration, de tapes timides sur son bras pour la féliciter, de Ooooh et de Aaaaah – J'adôôôôre tes cheveux, ils sont mâââââgnifiques ! – bref, ce à quoi elle avait été habituée depuis sa première année à Poudlard. Au détour d'un couloir elle avait pu serrer la main de Ms Presley, mais n'avait pu converser avec elle plus que les quelques phrases d'usage car toutes deux étaient occupées par leurs nouvelles fonctions. Gysella n'avait pu jeter qu'un rapide coup d'oeil aux plans de Lowarts, de quoi mémoriser le trajet jusqu'à la salle commune des Serpentard, mais le peu qu'elle en avait vu était impressionnant de gigantisme et de faste. Les soeurs Harada n'avaient pas fait dans la demi-mesure.

Au détour d'un wagon elle poussa elle-même un cri strident alors qu'elle tombait sur Phoenix, sa meilleure amie. Elle la serra dans ses bras avec émotion – Phoenix était la seule sang-mêlée que l'on tolérait dans son entourage proche car elle avait des circonstances atténuantes et parce que les parents de Gysella l'avait bien voulu, à son plus grand bonheur car Phoenix était devenue avec le temps sa meilleure amie. Ella étant malheureusement née à la fin de l'année, il fut difficile de définir les débuts de sa scolarisation, et malheureusement elle avait été placée un an après Phoenix, mais ce ne fut qu'un obstacle minime à leur amitié. Bref, pour ces mêmes raisons d'année et parce que Gysella se devait de poser la première le pied sur le sol de Lowarts, elles se séparèrent non sans s'être promis de se voir plus tard.

Marchant en tête de la procession d'élève, elle gardait un visage impassible devant les aménagements de Lowarts, comme si elle y était déjà habituée, mais au fond, son coeur battait la chamade. Tout à Lowarts était plus. Plus grand, plus beau, plus surprenant, plus inattendu. La salle étrange n'échappait à ce diagnostic, encore plus presque vide, comme Gysella la trouva lorsqu'elle y fit son entrée dans les premiers. Puis elle finit par se remplir et le temps que les élèves y prennent place dans leur totalité, elle sillonnait entre les étudiants pour se présenter à tous les Serpentard qui croisaient son chemin, un sourire aimable sur le visage et parue de toute sa perfection. Sans y faire attention, elle percuta une étudiante de Poufsouffle et sans même s'excuser, lui ordonna de s'écarter de son chemin. Puis une jeune fille l'invita à s'asseoir à côté d'elle et Gysella s'exécuta avec grâce, écoutant le récit inintéressant de ses vacances et réagissant avec politesse et élégance. Seulement son regard quittait parfois le visage de son interlocutrice pour parcourir les tables des autres maisons, à la recherche inconsciente d'un visage qui pourrait être celui de Daniel. Mais on la regardait et elle le savait. Après de longues minutes où elle fit comme si rien n'était, elle tourna ses yeux mordorés vers la personne qui la regardait et un éclair de dégoût frappa son visage le dixième de seconde durant lequel elle reconnaissait l'individu assis devant elle. Mais avec autant de dextérité qu'un acteur de la Commedia Dell'Arte, elle plaqua un masque sur son visage – un joli sourire dans lequel perçait une haine que seule la personne à qui était destiné son regard pouvait percevoir, autrement il paraissait aimable et adorable à tous les spectateurs.


« Adam Galia. » Son regard coula vers l'étoile de préfet qu'il portait aussi et elle eut des nausées. « Quel surprise ! » Son ton se faisait aussi acerbe que si le venin d'un reptile coulait dans sa gorge. Une Serpentard, pour sûr. « Je te remercie de l'attention que tu portes à mes études, c'est charmant de ta part, mais tu n'en as pas besoin. »

La maison Serpentard était sans aucun doute la plus respectée de toutes, étant l'équivalent d'un club sélectif, d'autant plus avec les derniers évènements, mais elle était aussi une maison où la compétition faisait rage entre ses meilleurs éléments. Enfin, c'était une façon de parler, car ce minable Adam était un sang-mêlé et Gysella ne comprenait pas comment le Choipeaux avait pu l'y faire entrer. C'était comme profaner l'Olympe en y faisant monter le plus accablant des humains.

« Je me demande ce que tu as pu bien faire aux soeurs Harada pour te retrouver préfet, mais en fin de compte, c'est quelque chose que je ne veux pas savoir... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dolce-vita.the-up.com/index.htm
Yuki N. Harada
-Fondatrice et Directrice de Lowarts-
-Fondatrice et Directrice de Lowarts-
avatar

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 27.03 - 20 ans.
Maison: Serdaigle.
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Sam 29 Mar - 18:02

    __C'était sûrement l'une des rares fois où l'on pouvait voir Yuki si excitée. Devant les marches de Lowarts, la nouvelle école de magie de Grande Bretagne, elle avait du mal à contenir son énergie. Tout ce travail qu'elle avait fournit avec sa soeur aîne Sakura, après une longue année, enfin, tout cela avait aboutie. Elle se passa une main dans ses longs cheveux de couleur ébène, avant de regarder au loin. L'idée d'acceuillir les élèves, lui avait pris d'un coup, et il n'en fallut pas moins à la troisième des Harada. A présent, elle se trouvait en compagnie de Sakura, devant les grandes portes d'entrée, et en attendant les élèves, elle se laissa entraîner dans ses souvenirs d'écolières... Elle y avait passer tellement de bons moments, principalement en compagnie de Chloé, qu'elle ne pouvait être qu'impatiente, à l'idée de se retrouver de nouveau dans une école, en compagnie d'élèves... Cependant, cette fois ci, Yuki n'arborait plus le même uniforme et c'était en tant que directrice, qu'elle serait présentée. D'ailleurs cela faisait sourire la jeune Harada, car tout le monde le sait bien, ce n'est pas une personne qui aime les responsabilités. Enfin... Elle ne pouvait plus fuir, et a présent, elle devait affronter le monde et se comporter comme une adulte pour James & Phoenix, qui comptaient sur elle. Elle sentit un poid se positioner en douceur sur son coeur, ce sentiment d'avoir peur de faire un faux pas.

    __Quoi qu'il en soit, les élèves commençaient à arriver doucement, et Yuki les regardait avec un certain air hautain qu'on lui connaissait plus que bien. Ses iris gris parcoururent les élèves, puis ils s'arrêtèrent bien vite sur Phoenix. La bas, elle voyait la fine silhouette de sa filleule se dessiner avec gràace, et Yuki abandonna alors instinctivement son poste pour aller à sa rencontre. Phoenix n'a que quatre ans de moins que Yuki, et pourtant elle est sa marraine de par un accord fait entre leurs deux familles. Quoi qu'il en soit, Yuki aime Phoenix comme sa fille, et si jamais quelqu'un venait à lui faire du mal, alors elle n'hésiterait pas à risquer sa vie pour sauver la sienne, tout comme elle le ferait pour James, son fils. Lorsque Yuki s'avança, les élèves avec qui discutait Phoenix, s'éloignèrent doucement, leur adressant un signe de regard, elle enlaça alors affectueusement sa filleule, lui donnant un baiser sur le front, puis elle la regarda un instant. Elle lui faisait tellement penser à elle, lorsqu'elle était jeune, qu'elle avait alors encore plus envie de la protéger, et de l'empêcher de faire les même erreurs, qu'elle avait pu faire lorsqu'elle était plus jeunes, il y a de cela quelques années. Affichant un doux sourire sur ses lèvres, elle posa un instant son regard sur l'immense château, avant de le reporter sur sa filleule.

    __« Alors, qu'est ce que tu en dis ? »

    __Silence. En attente de l'avis de sa filleule, Yuki, vit au loin Adam, un élève qui lui avait sauvée la mise, une année plus tôt. Depuis, leur relation était assez compliquée. Un sourire arrogant s'afficha sur ses lèvres, avant d'entendre Gysella, une autre élève de Serpentard, préfète aussi, commencer à parler d'elle. Un clin d'oeil à l'adresse de Phoenix, puis elle s'approcha des deux élèves. Un sourire emplit d'insolence sur ses fines lèvres, elle soupira un instant avant de reprendre la parole.

    __« Tu es sûre de ne pas vouloir savoir ? C'est pourtant une histoire très intéressante... »

    __Elle laissa un rire s'échapper quelques secondes de sa voix, avant de porter son regard gris sur Adam. Un air réconfortant sur son visage, elle lui adressa un signe positif de la tête avant de reprendre la parole.

    __« Bonjour, Adam. »

    __Un. Deux. Trois. Que le spectacle commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward P. Rilke
-Directeur de Poufsouffle-
-Professeur de Métamorphose-
-Directeur de Poufsouffle--Professeur de Métamorphose-
avatar

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison:
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Sam 29 Mar - 18:20

Ouvrir les yeux. E se rendit compte avec stupeur qu'il s'était endormi et le contrôleur le regardait fixement, comme attendant qu'il s'excuse. Le jeune homme le regarda quelques instants en silence avant de le bousculer tranquillement, prenant son manteau à la main gauche et son sac à dos sur l'épaule. Il faisait bien moins que ses vingt-neuf ans en cet instant parce qu'il portait un jean et un sweat à capuche noir, ainsi qu'un sac Eastpak très peu adulte. Peut-être était-ce pour cela qu'en sortant du train en compagnie de nombreux élèves, il vit dans leur regard la question ultime : qu'est-ce qu'il faisait donc là ? Attention, vous grillez votre réputation, avait-il envie de leur dire avec un sourire, mais il se retint et se contenta d'avancer jusqu'à Lowarts. Une paire de Ray Ban et quelques kilomètres plus loin, le château apparut, Lowarts apparut. Son architecture était plutôt semblable à celle de Hogwarts, pensa E en ne s'arrêtant pas, mais au fur et à mesure, il remarqua des détails, par-ci, par-là, qui lui prouvaient qu'au contraire, il y avait de nombreuses différences. Il hocha donc de la tête, ravi de ce qu'il voyait déjà, et pénétra dans le jardin. Là, en revanche, son étonnement se transmit par un hoquet : tant de couleurs ! Un sourire vint se poser sur ses lèvres car cette vision lui donnait l'impression qu'une neuve et magnifique année allait débuter. Et puis il vit Sakura, Yuki et Keira. Il s'avança automatiquement et assez rapidement vers la première, heureux et en même temps angoissé de la revoir après cinq ans d'exil aux USA. Et pourtant, dès qu'il vit son sourire, dès qu'il vit son visage, toute l'angoisse disparut et il la salua avec un plaisir décuplé.

E - Sakura. Ca fait tellement d'bien de te revoir. Câlin. Yuki. Signe de tête. Keira, ça fait longtemps. Sourire. Vous faites un trio assez particulier, il faut dire.

Il restait là, un mince sourire posé sur ses lèvres, avant que son regard ne se posât à nouveau sur le château. Heureusement, il n'avait pas à angoisser pour les cours, car il était professeur de littérature depuis cinq ans, qu'il avait commencé dans une université fréquentée par des jeunes très difficiles puis qu'il était remonté jusqu'à l'excellence prônée par Columbia. Il se sentait donc, à ce niveau-là, plutôt en confiance. En revanche, être là et surtout devoir rester là, sentir que maintenant il commençait une vie sédentaire et non plus nomade, et qu'au moindre problème il ne pourrait pas s'échapper tiraillait particulièrement son coeur. E était le type de personnes qui, au milieu d'une dispute, lançait une pique et tournait le dos. Là, il ne pourrait pas faire ça, parce qu'il vivrait pendant au moins un an avec les mêmes personnes dans un lieu trop petit - bien que Lowarts semblât gigantesque - pour laisser pareilles polémiques sur le feu. Soupir.

E - Vous avez vraiment fait du bon travail, les filles.

Il fallait au moins qu'il reconnaisse cela, en effet. L'environnement qui, à partir de maintenant, allait être le sien, lui convenait parfaitement et même plus que cela, l'avait séduit dès qu'il l'avait aperçu. Il avait l'impression de retomber dans une enfance améliorée, avec des traces comme l'architecture du château mais certains détails qui correspondaient plus à ses goûts, comme le jardin. Il se sentait vivant, et les élèves qui commençaient à arriver lui donnèrent la certitude - douce et belle certitude - que tout cela n'était pas un rêve, mais bel et bien une réalité. La réalité. Sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail F. Strange
-6ème année à Gryffondor-
-6ème année à Gryffondor-
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 24
Date d'inscription : 29/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 19 Avril ; 16 ans
Maison: Gryffondor Powaaa!
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Sam 29 Mar - 20:00

    Lowarts… Une magnifique école fondé par deux sœurs sortant de Azkaban. Les sœurs Harada, Yuki et Sakura, deux jeunes femmes très jolies d’ailleurs. Abigail avançait dans la foule d’élèves. Puis tout le monde étaient entraîné dans l’entré du château. Il était tout aussi magnifique qu’à Poudlard. Des torches enflammés accrochées aux murs, une grande porte qui emmenait dans une salle qui n’était autre que la salle que Poudlard utilisait pour les festins, les répartitions et toutes choses en tout genre.

    Abby avançait dans le hall et découvrait de plus en plus l’endroit, c’est comme si un nouveau Poudlard renaissait. Elle ne savait pas si ces amis d’avant venait à Lowarts pour finir leurs études, elle n’avait pas eu de nouvelles depuis la destruction du château. Abby avait passé des jours et des jours à espéré avoir des nouvelles de son frère ou de ses amis. Pourtant, rien. La jeune Gryffondor sourit. Elle était contente à ne plus effacer son sourire pendant des années. Elle était toute excité depuis le matin même.

    {{ 11 Heures Plus Tôt }}


    « Grand-mère! Bon sang! Je vais être en retard pour prendre le train! » Abigail était dans l’entré de l’appartement, hurlant sur sa grand-mère qui prenait du temps à mettre ses bottes. Elle soupira et ajouta: « Bon! C’est pas grave, j’y vais! Je t’envoie un hibou dès que je suis dans ma salle commune vers 23h peut-être ». Elle sortit et descendit les 3 escaliers. Dehors, elle prit un taxi direction: Gare King’s Cross. Quand elle arriva, Abby savait exactement où aller. Voie 9 ¾. Elle la trouva très facilement et la traversa toujours avec cet peur de s’écraser dedans. « En route pour une nouvelle aventure! » Elle était sur le quai. Le train siffla.

    Abigail repris ses esprits et se retrouva de nouveau dans le hall du château. *Lowarts… Ah, qu’es-ce que c’est génial!* Abigail était souriante et elle regardait autour d’elle. Les groupe s’était formé. Elle était un peu seule alors, elle s’approcha d’un mur et si adossa. Elle vit les deux directrices avec des professeurs. Abby était en admiration pour Yuki. Des cheveux magnifiques couleur ébène, des yeux brillants de bonheur sur l’œuvre qu’elles avaient fournis, une silhouette fine et bien proportionné. A côté de son aîné, Sakura, elle n’était rien mais pour Abigail, elle était tout.

    La jeune blonde s’ennuyait un peu et malheureusement, elle ne voyait pas encore ses amis. Elle préféra rester dans son coin isolé à regarder les autres sourires, rires, parler avec d’autres. Abigail se disait que les parents de ses amis avaient du dire non sur l’admission à Lowarts parce que elle était fondé par deux anciennes prisonnières d’Azkaban. Enfin, Abigail aurait réagit comme ça aussi mais si c’est pour les études, là elle aurait dit oui. Elle resta donc, contre le mur en regardant les deux directrices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Q. Kennedy
-7ème année à Serdaigle-
-7ème année à Serdaigle-
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 28/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 13 Janvier 1991, 17 ans.
Maison: Serdaigle.
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Sam 29 Mar - 21:36



****La pénombre s'annonçait enfin en Irlande, alors que le soleil partait dans ses plus profondes abysses, le jeune Kennedy lâcha – pour la première fois du trajet – sa guitare. Mateo qui l'accompagnait au chant semblait totalement choqué d'une telle réaction. Il faut bien avouer que les deux adolescents passaient leur temps à chanter et jouer de leur guitare acoustique – sans pauses. Le plaisir s'était ancré dans cette vie, et malgré leurs pouvoirs magiques, ils savaient tous deux où était leur futur et qui serait leur public. Ils ne voulaient pas spécialement donner un show à Poudlard, enfin, à Lowarts, mais dans de grandes scènes comme celle de Brixton (ainsi que toute celles que l'on pouvait trouver à Londres). Etrangement, Jules admiraient ces Moldus qui vivaient dans la pure insouciance, qui gambadaient le long des rues, percevant le chaos sans pour autant en définir la raison. Ils subissaient mais survivait aussi. C'était étrange comme sensation, mais il le savait, encore une fois, il voulait croiser leurs regards émerveillés devant tant de musique. S'élancer à Londres, à New-York, et peut-être même à Paris ! Il fallait l'espérer. Alors que Mateo grognait encore de l'arrêt soudain de musique, Jules sortit enfin de ses songes. Sans plus attendre, la porte s'ouvrit de volée, et une fillette en ressortie (elle devait avoir treize ans à peine) et lança :

« Jules ! Mais qu'est ce que tu fous ! On est presque arrivé, habille toi ! »
« Oui oui ; mais nous on est des mecs et on met pas une heure à se préparer je te signale. »
« ah ah, j'savais bien que j'aurais pas du te prévenir. »


La fillette sortit aussi vite qu'elle fut entrée, mais son visage si joyeux devint colérique un instant. Mateo lâcha un sourire, il était tellement habitué à ce genre de scène entre Jules et sa sœur. Ils passaient leur temps à se chamailler mais ne se détestaient pas pour autant. Lâchant un soupir, Kennedy ne fit même pas attention à la réplique de son ami « Tu pourrais être plus gentil » et attrapa sa valise. Etre gentil n'était pas forcément la bonne chose, et surtout pour lui qui n'était pas une personne expressive, il devait rester neutre, sauf avec ses proches où il arrivait à garder une présence que nous dirons 'originale'. Alors qu'il se changeait, Jules jeta un coup d'œil vers Mateo pour immédiatement retourner vers son uniforme, aussi noir que l'ébène. Si seulement Lowarts avait effectué quelques changements à ce sujet, il n'en aurait été que ravis.

« Dis, tu vas tenir le coup ? »

Mateo était au courant de tout, tout ce qui trottait dans la tête de l'adolescent, de plus, cette aventure, ils l'avaient vécu ensemble. Tenir le coup à une telle chose n'avait pas été simple, mais faire face aux responsables n'était pas plus simple.

« Bien sûr, j'compte sur toi pour m'empêcher de déconner. »
« Ouais, et vice versa. Mais si j'ai la même envie au même moment, je ne donne pas cher de notre peau – surtout face à elles. »


La vengeance est un plat qui se mange froid, mais l'impatience ne fait pas un avec Kennedy, et bien qu'il se sache tout à fait incapable de battre des mages noirs hauts placé, il savait aussi qu'il ne pourrait y résister. Cependant, il s'était promis, et il l'avait promis à Lily, qu'il n'exécuterais sa vengeance qu'après avoir accompli le rêve de son amie. Mateo devait faire de même, mais auraient-ils tous deux assez de courage pour le supporter durant encore une année ? C'était plutôt difficile à dire, mais il faut continuer à y croire, encore une fois. Alors qu'un sourire forcé se dessina sur le visage de Jules, on put entendre à l'aide du sortilège « sonorus » une voix dire que les passagers étaient arrivés à destination. Le cœur du jeune homme commença à s'affoler, doucement ; de quoi avait l'air Lowarts ? Et surtout : de quoi avaient l'air les Harada ? Il pensait pouvoir se contrôler, et c'est dans cet espoir qu'il franchit les dernières lignes.

Le château, semblable à Poudlard ne le choquait pas plus que ça. Il fut tout de même choqué par les jardins de couleurs variées. Il y avait du noir, du violet, et du jaune, du moins il n'en était pas certains. Un simple carré semblait recouvert d'herbe, et malgré ses songes passés, il ne pouvait s'empêcher de s'imaginer à quoi pouvaient servir ces coloris. Etaient-ils dangereux ? Il n'en serait pas même étonné étant donné la réputation des fondatrices. Marchant d'un pas nonchalant, il suivait les autres. Au lieu de quatre se dessinait deux tours, mais à par ce détail, il ne voyait pas grande différence avec Poudlard. Mais peut-être était-ce le but recherché ? Qui sait, Jules pourra se satisfaire de réponses dans quelques instants. Alors que, à chaque mètres de plus, il pouvait voir se dessiner les traits de ses pires ennemies, il fut à deux doigts de s'effondrer en croisant le regard de Yuki. Non, ce n'était pas sa présence, ni même sa force qui avait provoqué une telle chose ; c'était sa beauté, son physique. Il n'en était pas sous le charme, il était simplement abasourdit de par la ressemblance avec Lily et en fut tout simplement choqué.


« Ma-Ma-Mateo. Regarde la. »

Il désigna la directrice du doigt, sans gêne, mais avec la masse d'élèves regroupés autour d'eux, elle n'était pas prête de le remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam J. Galia
-Préfet-
-7ème année à Serpentard-
-Préfet--7ème année à Serpentard-
avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 25/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Dim 30 Mar - 1:39

Assit, le regard portant sur la gauche de la préfète, le noiraud scrutait la table des Gryffondors. Il glissait de garçons en filles, d’adolescents immatures en filles pleurant grâce à leurs retrouvailles. Il rigola en voyant un couple se retrouver et s’embrasser timidement. Ils n’étaient pas à l’aise parmi cette foule. C’était compréhensible. Il ne fallait pas fêter leur retrouvaille alors qu’il y avait un monde fou qui les épiaient, attendant de voir s’ils allaient oser se séparer ou s’il fallait attendre une intervention divine. Il passa rapidement à une autre cible, s’étant lassé de les voir. Quatre secondes avaient été de trop pour lui. Il se dégoûtait vite des séances de bécotage. Il reconnu Mauree en train de tirer la langue à un autre rouge et or. Il rigola légèrement. Elle levait le poing, le brandissant comme une arme. La jeune fille n’avait pas perdu de temps, elle ne se laissait pas faire. Un rire perça les lèvres d’Adam, restant néanmoins discret. La blonde le remarqua enfin. Il lui adressa un sourire et désigna d’un signe de tête Gysella, toujours en train de parler avec quelqu’un d’autre. Il fit une grimace, faisant comprendre à la blonde, par ce simple geste, de qui il s’agissait. Il adressa un nouveau sourire à la Gryffondor et reposa son attention sur la préfète de sang pure de sa maison. Cette dernière daigna enfin le regarder. Kiel ne nota pas l’impression de dégoût sur son visage. Si elle voulait l’impression par une quelconque mimique, elle pouvait toujours essayé. Ils se connaissaient bien, les deux rivaux. Adam savait les sujets qui irritaient son interlocutrice. C’était aussi la même chose pour Gysella. Mais ils n’allaient pas utiliser les sujets qui fâchent directement. Ils étaient des gens civilisés. Enfin… Adam oui. Mademoiselle de Montchrestion, ça restait à voir.

Adam écouta la première réplique de la Serpentard, non sans sourire. Toujours le même caractère de fille hautaine. Il aurait fallu plusieurs fins du monde pour changer cette jeune femme. Bref. Il posa son regard sur la table. Le morceau de bois était intact. Il n’avait aucune histoire gravée dedans. La chair n’était pas marquée par le passé. Il n’y avait aucun élève qui avait encore attaqué les meubles. Il allait y remédier. Pas tout de suite, pas maintenant, mais ça allait venir. Une fois qu’il y aurait moins de monde.

« Je me demande ce que tu as pu bien faire aux soeurs Harada pour te retrouver préfet, mais en fin de compte, c'est quelque chose que je ne veux pas savoir... »

Petit Prince n’était pas assez fort pour se retenir d’éclater de rire. Sa voix se porta dans toute la cohue et fut vite couverte, mais il était certain que cet acte n’échapperait pas à Gysella. C’était son but. Il voulait qu’elle sache que cette confrontation le faisait rire plus qu’autre chose. Si elle ne voulait pas le savoir, c’était son droit. Mais il se serait donner un réel plaisir de lui expliquer pourquoi il était au même rang qu’elle, même s’il n’était qu’un sang mêlé, même s’il était sensé être moi bien qu’elle. Il lui aurait expliqué comment les mortels qu’ils étaient connaissaient l’histoire des Dieux de l’Olympe. Et il lui aurait rappelé qu’Hercule fut, pendant un temps, un Dieu et un homme.

« Tu es sûre de ne pas vouloir savoir ? C'est pourtant une histoire très intéressante... »

Le visage du Serpentard se fendit brutalement en un sourire. Un qu’il n’adressait que rarement à son ennemie. Un sourire de prédateur. Il la regarda profondément dans les yeux, les siens exprimant un amusement intense. Il venait de recevoir le soutient d’une personne complètement inattendue. Il ne se retourna pas, pas tout de suite. Il adressa une dernière phrase à Gysella.

Petit Prince*« Oui. De bons souvenirs. Vraiment, tu ne veux pas savoir ? »

Encore une fois. Le même sourire de fauve et il se retourna. Adam regarda Yuki dans les yeux. Sa main sur la table, il ne se leva pas. Quand il était debout, il regardait toujours les gens avec une lueur d’arrogance. Et la Harada n’aimait pas trop cela. La dernière fois qu’ils s’étaient croisés, il avait une dizaine de centimètre en plus. Maintenant, la différence de taille se rapprochait plus des vingts centimètres. Il n’oubliait pas les vieilles manières aussi. Il ne lui faisait la bise que très rarement.

« Bonjour, Adam »
Petit Prince*« Ca faisait longtemps. J’suis content de te revoir. »

Sourire au coin. Il avait hésité un court instant à la tutoyer ou à la vouvoyer. Elle était plus gradée que lui maintenant. Alors, à savoir s’il devait se montrer plus respectueux qu’avant… Il avait quand même prit le risque. Si jamais elle n’était pas contente, elle l’aurait bien rappelé à l’ordre. Il avait l’habitude. Dans le passé, elle lui donnait souvent de petits conseils. Il lui en avait toujours été reconnaissant.

Petit Prince*« On doit déjà te l’avoir dit, mais t’as bien fait ça… » Il regarda le plafond et reposa son regard sur l’ancienne Serdaigle. « Ouais… C’est pas mal. »

Sa fierté de Serpentard l’empêchait d’aller plus loin dans les compliments. Connaissant Ada’ cela revenait à dire que l’idée qu’avait eu Yuki était excellente. Il lui devait beaucoup. Si l’hibou l’invitant à Lowarts n’était pas venu dans le Nord, il serait toujours en train de pourrir comme un vulgaire morceau de pain dans Durmsrantg. Il n’aurait pas survécu une année de plus dans cette école malfamée. Il en avait choisit une encore plus dangereuse. Ca l’amusait.

Petit Prince*« J’aimerais qu’on parle un de ces jours. »

Son visage devint sérieux une fraction de seconde. Juste assez pour que la mère du petit James comprenne qu’il voulait vraiment avoir une discussion avec elle. Il n’y avait pas de raison particulière. Enfin. Si. Un peu. Il se devait de parler de ce qui s’était passé dans le couloir. Après ce qu’il avait fait, c’était normale n’est-ce pas ? Adam ne remettait rien au lendemain. Ce n’était pas faire face à ses responsabilités et il ne serait pas en train de porté l’étoile tant convoitée des préfets. Pour peut, il en oublierait Gysella.

But don’t worry girl. I’m still thinking about you.
Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maureen Payne
-7ème année à Gryffondor-
-7ème année à Gryffondor-
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 25
Citation : : « DOH. »
Humeur : : et ta soeur ?
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: O1. O4. 91. (seventeen.)
Maison: GRYFFONDOR. (& c'est nous les plus forts.)
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Dim 30 Mar - 2:22


    Comme d'habitude, Maureen Payne avait l'air d'un bête oiseau fraîchement tombé du nid. Ses longues jambes maigrelettes semblaient avoir du mal à supporter, en plus de son propre poids, celui de son énorme valise noire. (Honnêtement, tous les badges, polaroïds et autres breloques épinglés dessus devaient pas mal alourdir l'ensemble.) Vu l'heure matinale (onze heures moins deux), notre demoiselle arborait sa charmante expression je-sors-de-mon-caveau-où-est-mon-bol-de-sang, la mine terreuse et les yeux cernés. Lorsque sa mère, devant la porte ouverte du wagon numéro sept du train, la gratifia d'une tape sur la tête, Moe se sentit vaciller et grimpa sur le marchepied (pour ne pas avoir le temps de s'exploser la tronche sur le quai). Elle faillit se déboiter le bras quand le train s'ébranla tout à coup, la forçant à balancer sa valise vers l'intérieur. Juste avant que toutes les issues ne se ferment, l'adolescente eut le temps de glisser :

    « Au fait, m'man. La prochaine fois que tu me verras, je serai peut-être rousse. »

    Puis, Maureen s'engagea dans le couloir, à la recherche d'un compartiment viable. Elle avançait à petits pas pour tirer sa valise lourde comme le monde, rigolant dans sa barbe et imaginant sa mère encore plantée sur la voie 9 3/4, les yeux dans le vide et le mot « ROUSSE » occupant toute la place dans son cerveau.

    { Ici, il y a une ellipse narrative : c'est une liberté stylistique que prend l'auteur quand il estime que tout raconter serait inutile. Du genre, relater une journée entière dans un train naze, minute par minute, avec le nombre précis de Chocogrenouilles mangés par l'ensemble des Gryffondor du compartiment 32 B. (Bon, en fait, si vous voulez vraiment savoir, c'est quarante-huit Chocogrenouilles avalées et trois échappées, ce qui fait cinquante et une cartes.) L'ellipse sert aussi lorsque l'auteur, exténué par un long week-end de grasses matinées, a la flemme d'écrire des choses longues et qui sont quasiment les mêmes pour tout le monde. Qui, je vous le demande, voudrait lire que le voyage se passa sans événement majeur, si l'on écarte les fuites de trois batraciens en chocolat ? Lorsqu'elle traîne en longueur, la banalité perd beaucoup de son charme. }

    Nous retrouvons donc notre Maureen Payne à l'entrée du château de Lowarts. C'était une bâtisse imposante, qui ressemblait pas mal à Poudlard, en moins désarticulé, peut-être. Elle avait aperçu des jardins un peu plus fantaisistes que le bon vieux parc sobre de son ancienne école - ça n'avait pas l'air mal, mais on ne savait jamais. Et puis, dans le noir, on ne pouvait pas tellement apprécier l'édifice, ni ses environs. Il semblait aussi à la jeune fille que déjà, au fur et à mesure qu'elle découvrait les lieux, ceux-ci se superposaient à l'académie détruite, comme si Lowarts et Poudlard se rejoignaient pour ne faire plus qu'un ; comme si rien n'était tombé en ruine et que tout redevenait exactement comme avant. Un seul château au lieu de deux, étrange impression. La fatigue, sans doute. Elle se laissa porter par un flot d'élèves excités comme des puces, traversa le hall déjà surchauffé, et une nouvelle salle de banquet s'offrit à ses grands yeux ronds. « La Salle Etrange », murmurait-on à tout bout de champ. C'était le nom de cette pièce ? Bizarre. Mais ça plaisait bien à Moe. (Pardon. Il faudrait dire : bizarre, donc ça plaisait bien à Moe.) Celle-ci posa ses fesses là où elles se devaient d'être posées, c'est-à-dire à la table des Gryffondor, avec les fesses de plein d'autres gentils Gryffondor qui faisaient des blagues sur les tableaux accrochés aux murs. Certains graçons commentaient la plastique des nouvelles directrices - et il y avait de quoi commenter. D'autres encore relataient leurs vacances passionnantes sur un ton passionné. Payne n'aimait déjà pas raconter sa vie ni entendre celle des autres en temps normal ; et à ce moment précis, elle était tellement crevée qu'elle avait envie de tous leur gueuler de se taire. Elle se contenta pourtant de tirer la langue à la brune filasse en face d'elle, laquelle se la ferma immédiatement sans trop comprendre. Maureen se retourna machinalement vers la table des Serpentard et croisa immédiatement le regard d'Adam. En deux secondes, il réussit à lui arracher un sourire. Il lui désigna Gysella de Montchrestien installée à quelques centimètres de lui, et dont le nom était déjà tout un programme. La rouge et or fit une sale grimace de gamine dans le dos de Miss Pimbêche Numéro Un. Après quoi, elle se détourna, et consatata avec satisfaction que la fille en face d'elle n'avait pas recommencé son babillage de greluche. Mieux, elle fuyait le regard de Moe. Cette dernière afficha un sourire en coin pour la deuxième fois de la soirée. Elle pensa fugitivement à Ollie avant de discuter vaguement avec Hawkins, cette fille à côté d'elle qu'elle aimait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoenix K. Nod
-7ème année à Serpentard-
-7ème année à Serpentard-
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Dim 30 Mar - 13:52

    Parmi le flot d’élèves, il y en avait une parmi tant d’autres. Bon, elle les dépassait presque d’une tête, parce qu’un mètre soixante-quinze plus des talons, ça commence à faire haut, mais au final, elle n’était pas si différente des autres élèves. Elle arborait fièrement l’insigne de Serpentard sur son uniforme impeccable. La jeune fille regardait autour d’elle : il n’y avait pas d’immenses différences avec Poudlard, mais on aurait presque senti l’odeur du neuf dans cette nouvelle école, comme quand on vient d’acquérir une belle voiture qui sent le cuir véritable. Et Phoenix s’enivrait de toute cette beauté, de la vision de ces murs qui renfermaient des secrets magiques d’un autre temps.

    Soudain, la foule d’élèves se fendit devant elle. Phoenix leva la tête et vit Yuki. La jeune fille stoppa, se faisant bousculer. Mais elle s’en fichait ; un sourire heureux s’était installé sur son visage. Elle alla à la rencontre de sa marraine, qui l’enlaça et l’embrassa sur le front. Phoenix la serra contre elle et lui murmura un « Bonjour » presque inaudible.Enfin, les deux femmes s’écartèrent l’une de l’autre. Yuki lui demanda ce qu’elle pensait de Lowarts. Phoenix répondit aussitôt.


    « C’est magnifique. Yuki, je suis tellement heureuse d’être ici, tu sais. »

    Bien sûr qu’elle savait. Phoenix n’avait pensé qu’à ça tout l’été. Rêvant de Lowarts dans son lit, quand elle jouait avec James, elle ne parlait que de ça. Et James l’écoutait patiemment, attendant que Phoenix pose enfin le cube qui terminerait le château. Et Phoenix s’excusait en riant, posant le cube. Et ça repartait pour un tour. La jeune fille vit sa marraine s’éloigner, en direction de deux élèves que la Serpentarde n’eut aucun mal à reconnaître : Adam Galia et sa meilleure amie Gysella. Phoenix leva les yeux au ciel. Si une chose à LOwarts n’avait pas changé, c’était bien la rivalité de ces deux-là. Phoenix ne comprenait pas pourquoi ils ne s’aimaient pas. Adam était un garçon très sympathique, un peu moqueur parfois, certes, mais Gysella n’était pas parfaite non plus, et pourtant, c’était une fille adorable. Où était le problème ? Elle s’approcha du trio, écoutant leur conversation sans y participer, les bras croisés. Elle eut tout de même un petit sourire. D’un côté, ça la rassurait. Signe que ses amis n’avaient pas changé, toujours les mêmes.

    Phoenix tourna la tête, observant un peu les autres élèves. Son regard s’arrêta sur deux garçons: Jules Kennedy et son ami. Le premier avait l'air complètement abasourdi, montrant Yuki du doigt. Phoenix fronça les sourcils, mais avait l’air pourtant assez amusé. Elle s’approcha de sa marraine, lui toucha le bras et murmura à son oreille :


    « Yuki, on t’observe … »

    Elle eut un rire mutin, inconsciente des choses et des évènements, ses yeux noirs pétillants et malicieux. Puis elle alla vers Gysella, se mettant face à Adam, sans pour autant prendre le parti de l’un ou de l’autre. La jeune fille lança, l’air décontracté et neutre :

    « Allez, venez … Pas de violence. »

    Elle eut un sourire amusé, mêlé à une pointe d’arrogance. Comme quoi, elle non plus n’avait pas changé, et ne changerait pas de sitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gysella de Montchrestien
-Préfète-
-6ème année à Serpentard-
-Préfète--6ème année à Serpentard-
avatar

Nombre de messages : 156
Age : 29
Citation : : Normally I wouldn't be this close to you without a tetanus shot.
Humeur : : Serpentard
Date d'inscription : 19/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 31 décembre {16 ans}
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Dim 30 Mar - 14:52

Elle avait envie d'un bon cognac. Avoir cette sensation d'âpreté et de velours sur sa langue qu'elle avait apprise à apprécier dès l'enfance, car dans la bourgeoisie, vous pouviez boire en dessous de l'âge légal tant que vous mainteniez les apparences intactes. Et pour cela, Gysella était reine. L'abruti en face d'elle éclata de rire et cela la fit soupirer. Pour faire rire Gysella, il fallait qu'un Poufsouffle tombe en avant ou une réplique cinglante digne d'une comédie de Molière. Pour la seconde, c'était difficile. Enfin bref, Adam riait à gorges déployés, comme pour lui prouver que cette rivalité entre eux ne lui faisait pas plus d'effets que cela, mais elle savait qu'au fond, il lui arrivait d'y penser et de planifier ses actions selon les réactions hypothétiques qu'il incombait à Gysella. Mais ce petit morveux avait de la chance. Il n'avait rien à prouver de plus à part envers Gysella qui était certainement la seule à lui demander justification de son statut actuel, il n'avait pas un père exigeant et omniprésent qui comparait sans cesse les « performances » de Gysella aux siennes qui étaient irrémédiablement meilleures. Alors elle pouvait bien lui demander de se dépasser un peu plus et de ne pas se reposer sur ses lauriers ; il lui devait bien ça après tout.

Yuki s'approcha de la table, causant dans les environs d'Adam et Gysella la substitution du joyeux chahut pareil à toute la salle étrange par un bourdonnement de chuchotements timides et admiratifs. Les soeurs Harada brillaient par leur beauté, c'était bien connus et lorsqu'une d'entre elles venaient à s'approcher d'un étudiant, elles généraient la plupart du temps chez lui un mélange de crainte et de respect. Mais pas à Gysella. A vrai dire, peu de choses lui faisaient réellement peur. Elle adressa un signe de main rapide et évasif à Yuki accompagné d'un rapide sourire avant de détourner la tête et d'appuyer son front sur ses doigts. Elle se sentait lasse, déjà.

Mais sa meilleure amie Phoenix s'approcha d'eux. C'était parfois difficile pour elle de devoir être au milieu de l'arène dans laquelle Adam et Gysella se plaçaient dès qu'ils se voyaient, mais elle avait le don de rendre les choses que l'on croit importantes et cruciales leur véritable dimension futile. Un sourire radieux se peignit alors sur le visage de la préfète qui se leva pour aller embrasser sa meilleure amie sur la joue, non sans difficultés, Phoenix ayant beaucoup beaucoup grandit ces dernières années.


« Phoe, tu sais bien que c'est Adam qui ne m'aime pas... »

Ce dernier était plongé dans une discussion avec Yuki, alors Gysella garda son attention focalisé sur la demoiselle Nod. Sa meilleure amie n'avait pas eu une enfance facile, et les plus belles années de sa vie avaient débuté à Poudlard, comme pour Gysella, qui bénéficiait dans l'enceinte de cette école d'un peu de paix et de tranquillité à l'égard de son père. Lowarts remplaçait agréablement Poudlard en ce sens, d'autant plus que les soeurs Harada étaient à la tête de l'école et Phoenix avait la chance de faire partie de leur famille. C'était sûrement pour ça que la famille Montchrestien avait accepté de prendre soin de Phoenix lorsqu'elle venait leur rendre visite. En y pensant, toute la vie de Gysella reposait sur des calculs d'intérêt. Cette idée lui donna la nausée. Oh oui, un bon cognac...

« J'ai hâte de voir ce que ta marraine nous a préparé comme surprise ! J'ai vu les plans, ça a l'air grandiose, et je m'attends à tout concernant la salle commune... »

Elle souriait gaiement disant cela, gardant ses mains serrées paume contre paume devant elle, manie qu'elle avait lorsqu'elle était excitée, comme ce soir. La soirée s'annonçait pleine de rebondissements, et il lui tardait de voir les autres décors qu'offrait le château. Bien sûr, elle aurait à supporter les railleries incessantes de ce pauvre Adam qui ne connaissait rien à l'architecture, mais il n'était qu'un dommage collatéral parmi tous les petits bonheurs qu'allait lui apporter cette nouvelle école. Elle n'en doutait pas.


Dernière édition par Gysella de Montchrestien le Lun 31 Mar - 12:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dolce-vita.the-up.com/index.htm
Keira L. Presley
-Directrice de Serpentard-
-Professeur de Magie Noire-
-Directrice de Serpentard--Professeur de Magie Noire-
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 29
Citation : : ~¤ A Keira ... What Else ?! ¤~
Humeur : : Serpentard
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 18 Septembre 19XX, 20 ans
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Dim 30 Mar - 15:17

    L'effervescence de l'endroit commencer à donner un mal de tête atroce à la jeune femme. Secouant doucement sa tête tout en s'éloignant quelque peu de ses amis, elle remarqua Edward. Elle le salua à son tour tout en lui rendant son sourire, rien de plus poli que cela. Faisant quelques pas pour prendre de la distance, elle remarqua beau nombre de nouveaux qu'elle connaissait pourtant... de vue ou de réputation. Son cœur aussi calme que morne, elle n'était plus aussi excitée maintenant que tant de monde l'entourer. Reprenant ses airs de marbres et ses sourires gelés, la jeune directrice de Serpentard ne pouvait de faire comprendre toute sa noblesse et son prestige. Les élèves ne s'étaient pas fait prier pour faire connaissance avec d'autres, se rassemblant doucement par maison. Une chose qui était peu commune mais demeurait nouveau chez Lowarts , les élèves étaient plus tentés de parler avec les autres élèves des autres maisons et ça c'était une réellement avancée que Keira ne pouvait pas réprimer. Recommencer une vie scolaire sur les bases nouvelles d'une construction aussi majestueuse ne pouvait de faire choir les anciens précepte de Poudlard pour en faire naitre d'autres. Keira était fière de participer à ce grand chamboulement dans l'éducation des jeunes sorciers. Et même plus elle était heureuse d'être auprès de ses amies et de pouvoir espérer revivre un bout de son passé avec elles.

    S'approchant des trois élèves de Serpentard qui semblaient avoir une discussion aminée, Keira posa sa main sur l'épaule de Gysella tout en affichant un sourire des plus étrange. Non pas qu'elle était moins belle et mystérieuse avec ce sourire, c'était tout le contraire. Keira était fière de son choix de préfets et elle était venue à eux pour les féliciter de leur promotion de cette année. Espérant qu'ils seraient dignes et humbles en assumant cette tache qu'elle avait assumé lorsqu'elle avait été à leur place, il n'y a pas si longtemps en fait. Son cœur battait un peu plus vite à leur contact, elle se sentait un peu plus humaine lorsqu'elle les regardait. Se voyant jeune et agitée comme elle pouvait l'être à cette époque... mais cela avait-il tellement changé?


    -" Mademoiselle de Montchrestien, Monsieur Galia, je vous félicite pour votre nomination. J'espère que vous saurait faire face à ce nouveau rôle et surtout que vous prendrez plaisir à faire respecter le calme dans les rangs de notre bien aimée maison. Bonjours à vous mademoiselle Nod ."

    Sortant de la poche de sa robe de professeur un écrin de couleur émeraude, elle l'ouvrit doucement pour présenter aux deux préfets les tous nouveaux insignes de Préfets de leur maison. Et oui, nouvelle école, nouvelle coutume et surtout nouveau départ. La jeune femme s'approcha de Gysella pour agrafer son insigne à son col puis fit de même pour Adam. Les encourageant d'un baiser sur la joue, elle était un peu trop amicale avec eux sans doute mais elle ne pouvait se refuser ce simple geste de tendresse. Puis elle leur sourit un peu plus posément pour en venir à plus sérieux et surtout plus important pour la suite de leur année... pour certain la dernière.

    -" N'oubliez pas de récolter les candidatures pour la formation de l'équipe de Quidditch. Et vous même n'hésitez pas à poser votre motion sur le poste de capitaine. La parité avant tout, ce poste pourrait être décerné autant à une jeune femme qu'à un jeune homme. De plus, je vous demanderai de passer le lieu de mes cours aux autres élèves. La salle est nouvelle tout comme la matière. Je vous fait confiance, jeunes gens. Je veille sur vous alors prenez garde."

    Sur ces derniers mots, elle leur offrit un sourire à tous les trois, les saluant enfin pour s'écarter du trio. Ils avaient sûrement des choses à se dire et Keira ne voulait pas être plus envahissante que son poste de directrice de maison le lui permettait. De plus elle voulait se mettre un peu au calme, la réjouissance des élèves était trop bruyant pour que Keira la supporte trop longtemps? S'écartant un peu plus, elle s'adossa doucement contre un mur pour ... regarder la scène avec amusement ... elle se voyait de nouveau arrivant à Poudlard, perdue et apeurée par la grandeur du bâtiments...



_________________

    -I Want you ... NOW !!-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Swan
-7ème année à Serpentard-
-7ème année à Serpentard-
avatar

Nombre de messages : 67
Citation : : Change Your Mind.
Date d'inscription : 26/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 17 ans.
Maison: Serpentard.
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Dim 30 Mar - 22:50

Charlie avait encore l’image du petit Benjamin dans la tête. Elle savait qu’elle allait se souvenir de lui pour une raison qu’elle ignorait. Peut-être le fait qu’il soit innocent simplement. En tous cas, elle était dans le train qui se dirigeait vers Lowarts. La nouvelle école de sorcellerie qui remplaçait Poudlard. Étrange, n’est-ce pas? Elle qui avait passé six longues années dans Poudlard devait se retrouver dans une toute autre atmosphère. Néanmoins, elle avait hâte de voir comment les choses allaient se passer. Et puis, Leo serait la aussi avec elle. Leo c’était son meilleur ami. Elle avait hâte de le voir au banquet du début de l’année. Elle se demandait ou il se trouvait. Il était surement dans un notre wagon, en train d’attendre que Charlie arrive. Le paresseux, même si elle n’était pas mieux. C’est pour cette raison qu’elle se trouvait avec d’autres sorciers qui d’après ce qu’elle pouvait voir était des nouveaux. Ils étaient surexcités en racontant les histoires qu’ils avaient entendues à propos de Lowarts. Ils ne cessaient de gigoter sur le banc. On pouvait voir le stresse dans leurs yeux derrière l’excitation. Lorsque Charlie se rendit compte qu’elle était en train de les fixer et qu’ils avaient cessé de parler, elle détourna son regard et le posa sur la vue dehors. Ils étaient toujours en train de la regarder bizarrement. Pourtant, elle n’avait pas l’air d’un monstre ou peut-être bien que oui pour eux. Elle sourit à l’idée de les faire peur. Non, elle n’était pas comme ca. Ca ne servait à rien, en plus des jeunes. Ils étaient déjà assez stressés comme ca. Au même moment, elle sentit le train ralentir. Enfin, ca devait faire un bout que le train était en marche. Le chemin était un peu plus long que celui de Poudlard, mais bon l’essentiel c’était qu’ils étaient arrivés. Charlie se leva d’un bond et s’aperçut qu’elle avait fait sursauter les petits sorciers.

« On est arrivé. »

Charlie les regarda un moment et fit un effort pour sourire. Elle se glissa dans le couloir du train et suivit la vague d’élèves qui se dirigeait vers la sortie. Quelques minutes plus tard, elle se trouvait devant Lowarts. C’était immense, elle en avait le souffle coupé. Ca ressemblait à Poudlard, mais en beaucoup plus grand et plus moderne. Elle se demandait vraiment comment ils ont pu faire une école aussi magnifique. Soudainement, elle reçu un coup de coude dans le dos, mais lorsqu’elle se retourna pour regarder il y avait personne. Bref, elle continua de suivre les autres élèves à l’intérieur de l’école. Les décorations à l’intérieur étaient étrangement belles. C’était un peu plus sombre que Poudlard. Charlie aimait cela, même si elle eut un léger pincement au cœur en se rendant compte qu’elle ne verrait plus Poudlard. En entrant dans la salle dites Étrange, elle aperçut la table des professeurs et quatre longues tables qui représentaient les quatre célèbres maisons bien sur. Elle se dépêcha d’aller s’assoir à la table des Serpentard. Elle reconnut plusieurs visages, dont Maureen à la table de Gryffondor. Elle n’avait pas vraiment envie de faire conversation sauf si quelqu’un venait vers elle. Elle se contenta de regarder les autres sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris O'Donnell
-Professeur de Défense Contre les Forces du Mal-
-Professeur de Défense Contre les Forces du Mal-
avatar

Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 19/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 27/06/85 - 23 ans
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Dim 30 Mar - 23:47

    Le réveil fut particulièrement difficile ce matin, était-ce le fait de sentir une nouvelle vie commencée à partir d'aujourd'hui ? ou était simplement le fait que dans quelques heures il serait l'un des professeurs de la nouvelle école de magie de Grande-Bretagne ? ... cela avait surement un rapport avec ces deux faits qui amenaient une certaine pression sur les épaules du jeune homme, un sentiment profond qu'il n'avait pas ressenti depuis longtemps. Ses yeux observèrent son visage à travers le miroir de sa salle de bain, les cernes en-dessous de ses yeux étaient la preuve que la nuit était toujours une dure épreuve, à chaque fois il revoyait le visage de cette gamine baignant dans son propre sang, et à chaque fois il se réveillait à ce moment-là en sueur ... il n'arrivait pas à oublier cette scène, pourtant cela faisait déjà une année. Recommencer une vie sur de nouvelles bases, voilà l'objectif que s'était fixé Chris en revenant en Grande-Bretagne, une vie saine loin des vices qu'il a côtoyé durant toute une année.

    Une heure plus tard c'était le moment J, Chris respira profondément plusieurs fois avant de se lancer dans les jardins. Mais cet instant était bien plus qu'une simple entrée dans un magnifique jardin coloré, c'était le passage vers une nouvelle aventure, et même vers une nouvelle vie pour le jeune homme. Celui-ci vérifia rapidement si sa robe de sorcier noir était impeccable puis il commença à faire quelques pas en direction du hall d'entrée, sur le passage plusieurs élèves le saluèrent par politesse, Chris leur répondit pas un simple sourire forcé, il devait essayé de donner une bonne image de lui aux élèves pour sa première apparition, et cela n'était guère facile avec seulement quelques heures de sommeil par nuit depuis plusieurs mois ... Ses yeux fatigués observèrent le hall, et même s'il était un plus grand, il ressemblait beaucoup à celui de Poudlard, surement une idée des directrices afin que les élèves ne perdent pas leur repaire dès leur entrée dans le château.

    Les élèves affluaient en grand nombre dans le hall, on pouvait voir des gens s'enlacer, heureux de retrouver un ami ou un amour, mais d'autres regards montraient que les rivalités entre les maisons étaient toujours bien présents dans le coeur des élèves. Ne voyant pas de connaissance, le nouveau professeur de défense contre les forces du mal décida finalement de faire son entrée dans la salle Etrange, cette dernière a la même utilité que la Grande salle à Poudlard, quelques différences étaient à notées : la présence de tableaux qui se mêlaient avec plaisir aux discussions des élèves ... Le regard sombre de Chris balaya lentement la salle à la recherche d'un visage connu, celui de Yuki apparu juste devant lui, elle était en compagnie d'un élève de serpentard ... le jeune homme préféra reporter ses retrouvailles avec elle à plus tard, car leur relation était assez explosive. Donc son regard continua à chercher une connaissance, soudain ses yeux tombèrent sur Keira, une amie de ses années passées à Poudlard, elle était dans la même maison que lui, chez les serpentards.

    Chris se dirigea vers elle, il l'avait reconnu au milieu de la foule même s'il ne pouvait voir que le dos de celle-ci, elle possédait toujours ses magnifiques cheveux blonds. Le jeune homme se rappelait les plans qu'ils concoctaient tout les deux dans la salle commune afin de mener la vie dure aux gryffondors, c'était des belles années qu'il avait passé à Poudlard, plus belles que les années en tant qu'auror ... Cela faisait si longtemps qu'ils ne s'étaient pas vu, environs depuis trois ans, juste après avoir eu son diplôme d'auror, à partir de là il n'avait pas plus eu de temps à consacrer à ses amis. Ses pensées nostalgiques quittèrent son esprit quand il arriva juste derrière elle, il lui murmura à l'oreille...


    C - J'ai le plaisir de constater que vous vous êtes embellie depuis nos années à Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan Jameson
-5ème année à Serdaigle-
-5ème année à Serdaigle-
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Lun 31 Mar - 0:24

« Mais c'est moche !
« ... »
« . Plus de gel. »


    { Et là, entamez Basket Case de Green Day pour plus de punch. Et puis parce que je l'écoutes. }. Chez les Jameson, même un jour de rentrée, les actions finissaient par se répéter. Jour après jour, forcément. Que suis-je bête. Les deux gamins agitaient leurs baguettes dans tous les sens possibles, faisant semblant de se lancer les pires sorts qu'il puisse exister sur cette planète. Malheureusement, même un garçon de quatorze ans nommé Rohan Jameson ne saisissait pas le réel danger qu'ils pouvaient posséder. Hum. Il sautaient sur les lits et arrachaient les plumes d'oreiller pour les passer par dessus fenêtre. Bienvenu, cher étranger, dans cette maison si magique et mystérieuse. Vous tombez bien, les enfants s'apprêtaient à partir pour Logwarts, leur ' nouvelle ' école. Puisque Hogwarts avait été détruit, il fallait bien la remplacer, hein. Réaction du jeunot ? Un nouveau lieu à saccager, bien entendu ! Lui qui rêvait de changer d'établissement, il fut servi. C'est pour cela que la petite bouille blonde partit la fleur au fusil ce matin -là, en compagnie de sa famille chérie. Et comme d'habitude, ils partirent sans prendre la valise, enfin, ils firent plusieurs aller-retour avant de se rendre à la gare vraiment au plein. Sans oublier personne. Ni son chapeau de cow-boy, rapporté lors de vacances aux Etats-Unis. Inoubliable. Nous ne sommes bien sûr pas là pour discuter de couvre-tête ni de détente. Le nez sur la vitre de sa voiture roulant à vive allure - ça se comprend avec tout le retard pris -, il n'arrivait plus à discerner le paysage pourtant fabuleux de sa campagne, qu'il devrait quitter pour quelques temps. Snifouille dans le véhicule. Et rebelotte pour une année entière, car il ne revenait que rarement pour les petites vacances. C'est donc le coeur serré et la peur au ventre que Rohan sortit de son véhicule, tête baissée. Ouvrant le coffre, il fixa pendant quelques secondes sa valise à l'insigne de Hogwarts qu'il devrait peut-être remplacer par celle de Logwarts. Gosh. Soupirs et nostalgies vinrent soudainement à la vie, se caractérisant par des grognements contre sa nouvelle chouette et ses parents, étonnés pas son comportement.

    « Tu vas bien Rohan ? » lui demanda alors sa mère, déposant doucement la main sur l'épaule de son fils.
    « Quand tu oublies d'emmener ton gel avec toi, tu es plutôt sûre de toi ou angoissée ? »
    « Ah. Je vois. »

    Vous voyez le genre. Rohan était un garçon très sympathique et assidu dans son travail. Mais quel trouillard. Aucune confiance en lui, et apparemment très maladroit. Oublier son pot de gel, quel déshonneur ! My God. Le train partait dans quelques minutes et pour avoir une bonne place - côté fenêtre, quoi - il devrait courir. Courir encore. Avec sa valise plus lourde qu'un elephant. Drôle de comparaison. Ses parents le suivaient de loin derrière lui tandis que le Serdaigle poussait tous les passagers afin de parvenir dans le train à temps. Allez, allez. Il attendit cependant son père pour qu'il l'aide à porter de lourd fardeau dans le train qui fumait déjà, prêt à partir. Un dernier bisou baveux, plusieurs mouchois de sortis et puis le tour était joué. Le moment fut venu de se serrer une dernière fois entre ses bras. De la tristesse ? Ou bien content d'être enfin propriétaire d'une certaine liberté que ses parents ne pourront les emprunter ou lui confisquer ? Cela dépendait mais pour l'instant, Monsieur était bien trop excité pour narrer ses impressions. Voyant qu'il bloquait une dizaine de personne désirant aussi monter à bord du train, il se hâta de se rendre dans le premier compartimentde disponible et non encombré par des bojets inutiles et qu'il ne pouvait pas absoulement pas calculer pour le moment comme ... des valises?. Compartiment assez tranquille trouvé, vers le fond de la machine. Il apercevait ses parents, pleurant comme si un oignon leur avait attaqué les yeux, dis donc. Roh, ceux-là alors. Tandis que le train partait aussi rapidement que la voiture, il fit le signe de la victoire à son père accompagné d'un sourire d'ange, comme pour leur dire : J'y arriverais encore une fois. Monsieur Jameson passa tout son voyage à ronfler comme pas possible alors pas besoin de vous décrire la scène. C'est carrément le conducteur du train qui vint le réveiller, alors qu'il se trouvait tout seul sur son fauteuil à dormir. Oups. Et comme d'habitude, il serait le dernier en piste et manquerait la moité de la visite guidée. Et puis, on lui taperait sûrement sur les doigts compte fait de sa paresse légendaire. Alors on se bouge et on va voir le nouveau château.

    « On est arrivés ... Aaaaaah ! On y est, on y est! Supeeer ! »
    « Heu, on se calme et puis on descend, p'tit jeune. »
    « Pour une fois que je suis content d'aller en cours, c'est pas vous qui va tout casser hein '_' »

    Vous pouvez remarquer à tel point Rohan s'exprimait vraiment très bien. Le Serdaigle descendit du train tel une flèche et s'aperçut de la grandeur de cette nouvelle école. Très jolis les jardins, les fleurs et tout mais trop propres pour lui. Parce que dans sa chambre, c'est pas encore ça du tout. Le garçon continua sa course vers la Grande Salle - il ne savait pas qu'elle avait changé de nom -, où tous les élèves se trouvaient sûrement. Bonne pioche. Après avoir enlevé son chapeau par respect soit-disant, le jeune Jameson chercha ses compagnons des yeux et après les avoir trouvés, il courut les voir avec un de ses plus beaux sourires. Dis donc, il en aura fait des kilomètres. Enfin assis en début de tablée, il jeta un regard rapide vers les autres maisons, en particulier Serpentard, avec leurs têtes d'enterrement. Allez, il fallait qu'il la sorte.


« Une chose qui n'a pas changé, c'est bien leurs tronches ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jewel E. Parker
-Préfète en Chef-
-7ème année à Serpentard-
-Préfète en Chef--7ème année à Serpentard-
avatar

Nombre de messages : 153
Citation : : Ah bah moi c'est le boudin hein..le bien gros, le bien gras.
Date d'inscription : 15/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Lun 31 Mar - 13:30

    "Jewel, grouilles toi !!! Le train va partir sans nous."

    La jeune fille aux cheveux auburn regarda la blonde avec un air malicieux et dans un geste de grande maturité lui tira la langue. Mais n'étant pas pour autant débile, elle suivit Ruby au pas de course et entra enfin dans se train mythique. Elle était contente de rentrer en Angleterre, elle allait revoir tous ses amis. Elle se dépêcha donc de trouver un compartiment avec sa sœur, elle chercherai Adam plus tard. De plus elle avait été nommé préfète en chef, ce qui la remplissait de joie, elle allait pouvoir enlever des points au Bouffondor. C'était grâce à Sakura car pendant l'été elle était devenue la disciple de cette grande mage noire. C'est sur cette note des plus réjouissante qu'elle passa le reste du voyage.


    Une fois le pied sur le sol de sa vraie maison, elle chercha des yeux une chevelure brune mais en vain. Mince, elle qui se faisait un plaisir de revoir son amoureux. Elle décida donc de se diriger vers la Salle Etrange avec sa sœur. Jewel était vêtu du nouvel uniforme, beaucoup plus sombre que l'ancien. Il faisait ressortir sa peau blanche, qui semblait presque cadavérique. Seul ses pommettes un peu rouges, ses yeux bleus et ses cheveux auburn donnait de la couleur à son apparence.



    "Ruby, être préfète en chef c'est vraiment le pied, tu vas te présenter en tant que capitaine de l'équipe de quidditch ?"

    "hum...je ne sais pas encore"



    Elle s'attarda sur les jardins magnifiques. Elle avait toujours aimé s'isoler parfois dans les jardins de Poudlard. Elle se dit qu'elle pourrait reprendre ses vieilles habitudes. Puis elle regarda le château, imposant et sombre. Il inspirait autant la crainte que la confiance. C'était vraiment un beau bâtiment, fier et robuste. Elle entra dans le hall tout en discutant avec ses amies qui lui racontaient les dernier potins. Un tel venait de se faire larguer par la belle blonde de Serdaigle, une autre avait pris pendant l'été une potion de grossissement des seins pour satisfaire son petit ami...de belles histoires en somme. Une fois le flot de la foule rentrée dans cette immense salle, les deux sœurs rentrèrent à leur tour. Elles regardèrent ébahi la salle, n'en perdant pas une seule miette. Cétait grandiose, les sœurs HARADA n'avait pas fait dans la demi mesure. Il y avait plein de tableau accroché au mur et des mets somptueux sur les tables. Elle remarqua le léger clin d'oeil que venait de lui faire Sakura et lui répondit par un sourire éblouissant. Une relation maître-élève s'était noué entre les deux femmes. C'est sur avec la directrice de Lowarts dans ses amies c'était plutôt bénéfique.


    Elle tourna la tête vers sa table et remarqua tout de suite Adam, il discutait avec Gysella. En voilà une qu'elle n'était pas pressé de revoir, on ne peut pas dire qu'elle lui avait manqué. Elle se demanda de quoi ils pouvaient parler vu qu'ils ne s'aimaient pas vraiment tout les deux. Yuki HARADA, la sœur de Sakura avait pris part à leur petite joute verbal apparemment. Il y avait aussi cette fille, Pheonix, la meilleure amie de pimbêche en chef. Elle s'approcha d'eux, souriante et , poussant une rousse, s'assit à côté d'Adam. Comme elle savait qu'il n'aimait pas trop les effusions sentimentales en publiques, elle lui fit une simple bise sur la joue puis se tourna vers Gysella un petit sourire hypocrite sur les lèvres.



    "Ma chère Gysella, comme je suis heureuse de te revoir. Je vois que tu n'as pas changé, malheureusement pour toi ce n'est pas un compliment. Dommage que le hiboux qui t'as amené la lettre d'ouverture de l'école ne soit pas mort en route. Cela nous aurai empêché de te voir."


    Elle se tourna vers Yuki et lui fit un signe de tête en guise de bonjour. Etre avec tout ces gens lui avait vraiment manqué. Elle remarqua que Gysella était devenu préfète, elle eût un sentiment de supériorité en sachant qu'accroché à sa blouse, brillait le symbole des préfets en chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/jerk-it-out
Joann A. Guevara
-7ème année à Gryffondor-
-7ème année à Gryffondor-
avatar

Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 29/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison: Gryffondor.
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Lun 31 Mar - 14:11

    __La rentrée des cours, arrivait à grand pas. La jeune Guevara, venait de débarquer sur le quai, et entrait doucement dans le train. Traînant sa grosse valise derrière elle, elle était pensive, chose qui était assez rare chez elle. Seulement, cette année, allait être nettement différente, d’une part, parce qu’elle savait que Lowarts ne serait pas aussi objectif que l’était Poudlard, et que le côté obscur de la magie obscur serait nettement plus privilégié par rapport à la magie blanche. Cependant, ce n’était pas la seule raison, qui rendait la Gryffondor anxieuse. Non. Durant cet été, elle avait la connaissance d’Edward, un homme nettement plus âgé qu’elle, mais cela ne l’avait pas dérangée pour le moins du monde, et leur idylle avait été la plus belle que Joann ait vécue. Seulement celle-ci avait pris dès lors que celui-ci lui ait appris qu’il serait à Poudlard l’année prochaine et qu’ils auraient alors une relation professeur-élève. Ce fut assez dur pour notre révolutionnaire, mais en y repensant, elle ne voit pas d’autre solution, et se dit alors que c’était la meilleure. Cherchant un wagon, elle en trouva finalement un, complètement vide, ou elle s’installa calmement. Posant sa valise par terre, elle s’asseya sur la banquette, collant son nez à la vitre. Le train commença alors peu à peu à prendre de la vitesse, le regard mélancolique, Joann avait du mal à se dire, que ce n’était pas à Poudlard qu’elle allait, mais bien à Lowarts. Peu à peu, celui-ci pris beaucoup de vitesse, et la jeune femme se fit alors doucement embarquer par le monde des rêves. Ses paupières se fermant doucement, cachant ses grands yeux verts, elle partit dans le pays des songes.

    __Soudain, la jeune femme se réveilla, le bruit d’un sifflement venant de retentir avec force. Regardant au loin, elle voyait le paysage passer plus doucement, et en déduit alors que le train approchait de la gare. Fouillant dans sa valise, elle chercha son uniforme. Enfilant sa jupe par-dessus son pantalon, elle enleva celui-ci par la suite. Puis entrant sa chemise qu’elle avait déjà mise ce matin dans sa jupe. Elle attrapa sa cravate aux couleurs de sa maison, et la noua en vitesse autour de son cou. Un air rebelle, une chaussette plus haute que l’autre, et sa chemise, mal mise dans sa jupe. Joann avait toujours eu un sacré problème avec les uniformes car elle trouvait que ceux-ci empêchaient aux élèves de se montrer tels qu’ils sont, et obligeaient tout le monde à être comme les autres. Chose qui lui déplaisait fortement. Une fois habillée, ses cheveux roux toujours aussi anarchiquement coiffés, elle sortit du train, restant un instant sur la marche la plus haute, pour regarder ce qu’il se passait, et surtout à quoi ressemblait Lowarts. A première vue, la structure de Lowarts ne diffère pas réellement de celle de Poudlard, quoi qu’il y a quelques tours & étages en moins, mais sinon l’architecture reste la même. Cependant, il ne fallait pas s’y fier, et la jeune Guevara était sure que les sœurs Harada, leur réservait de nombreuses surprises, bonnes ou mauvaises, seul l’avenir nous le dira. Avançant doucement, elle vit alors Yuki Harada en présence de quelques élèves, que des Serpentard. Passant vite à côté, elle entra directement dans l’enceinte du bâtiment. Entrant dans la salle étrange, celle qui remplaçait la grande salle. Rien que pour cela, rien pour son nom, elle sentait déjà que cette année allait être forte en émotions, et que surtout, elle serait plus révolutionnaire que jamais.

    __Avançant doucement a pas de loup, découvrant au fur et a mesure les lieux, elle remarqua très vite la table des rouges et ors. S’asseyant immédiatement à côté de Johanna, une élève de son année, avec qui elle avait sympathisée l’an passé, après l’avoir défendue, alors qu’on se moquait de son sang. Lui adressant un léger sourire, puis son regard se dirigea directement vers la table des professeurs. Edward était là, et le cœur de Joann se serra comme jamais. Il était en train de parler à une jolie blonde, ainsi qu’à Sakura Harada. Au bout de quelques secondes, leurs regards se croisèrent, et Joann baissa directement le regard, reportant son regard sur Johanna.

_________________


    Love has flown all alone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki N. Harada
-Fondatrice et Directrice de Lowarts-
-Fondatrice et Directrice de Lowarts-
avatar

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 27.03 - 20 ans.
Maison: Serdaigle.
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Lun 31 Mar - 15:36

    __« C’est magnifique. Yuki, je suis tellement heureuse d’être ici, tu sais. »

    __Yuki afficha un nouveau sourire sur ses lèvres. Habillée d'un tailleur noir, et de talons assortis, les cheveux lâchés, elle ressemblait énormément à Phoenix, et avait dans son regard une certaine fierté de voir ce bout de femme qu'elle considérait comme sa fille, entrer en septième année. S'avaçant avec celle ci dans la salle étrange, elle commençait à avancer, pensant tout d'abord laisser Phoenix en compagnie de ses amis, puis repartir à la table des professeurs. Cependant, elle entendit une querelle entre Adam et Gysella. Phoenix lui avait souvent parler de ses deux amis, qui ne pouvaient pas se voir, cependant, Yuki lui avait toujours vanter les mérites d'Adam, lui expliquant que l'an passé lors de la grande bataille de Poudlard, il lui avait sauver la vie. S'approchant de celui ci, elle coupa court à leur querelle, puis s'adressa amicalement à Adam. Laissant Phoenix s'entretenir avec sa meilleure amie.

    __« Ca faisait longtemps. J’suis content de te revoir. »

    __Yuki acquiéça d'un léger signe de tête. En effet, elle était elle même contente de le revoir, et avait fortement insister auprès de Keira, pour qu'elle nomme celui-ci préfet. Après tout c'était la moindre des choses après l'énorme service qu'il lui avait rendu l'an passé. Posant son regard gris sur celui-ci, elle reprit alors calmement la parole.

    __« Moi de même Adam. J'espère que vous saurez honoré votre maison, avec votre nouvelle fonction. »

    __Puis ce fut le moment des compliments, Yuki le remercia d'un regard, puis jetant un coup d'oeil à Gysella qui parlait avec Phoenix, elle reporta ses iris gris sur Adam, avant de lui adresser un clin d'oeil complice. Se passant une main dans ses cheveux, elle l'entendait de nouveau prendre la parole. En effet, ils n'avaient pas eu l'occasion de reparler de ce qu'il s'était passer à Poudlard. Yuki avait eu énormément à faire avec la construction de Poudlard qu'elle avait fait uniquement avec sa soeur Sakura, l'éducation de James et de Phoenix, et enfin son rôle chez les Llewers. Un nouveau sourire arrogant mais sincère sur son visage, elle lui répondit calmement.

    __« Mon bureau se trouve au deuxième étage. N'hésitez pas, si vous avez besoin de parler, je serais heureuse de vous recevoir. »

    __Un dernier sourire, puis alors qu'elle s'apprêtait à rejoindre les autres adultes composant le corps professoral qu'elle avait soigneusement choisit avec Sakura, elle sentit une pression affectueuse au niveau de son bras droit. Tournant doucement sa tête, elle posa son regard sur Phoenix, celle-ci fixait doucement un élève de Serdaigle qui pointait son doigt abasourdis en direction de Yuki. Un léger air amusé sur son visage, Yuki haussa les épaules en direction de Phoenix.

    __« Yuki, on t’observe … »
    __« Oui, tu as raison... J'y vais ma chérie, prend soin de toi, on se voit ce soir d'accord. James te récclame. »

    __Elle serra une dernière fois Phoenix dans ses bras, et lui déposa à nouveau un baiser au niveau de son front. Pile à ce moment la Jewel, une Serpentard fit son entrée, Yuki la connaissait de nom, sachant qu'elle était assez liée avec sa soeur Sakura. Répondant à son signe de tête, elle s'excusa auprès de tout le monde avant de s'éloigner. Regardant de nouveau en direction de Jules, elle lui fit un signe de bonjour à l'aide de sa main, un sourire insolent sur son visage. Puis se dirigeant vers la table des professeurs, elle remarqua plusieurs de ses anciens camarades, ainsi que des connaissances, proches ou lointaines. Faisant la bise à tout le monde d'une part, elle se passa une main dans ses cheveux, croisant ses bras devant elle. Puis, un nouveau sourire sur ses lèvres, elle reprit la parole.

    __« Edward, Chris... Ravie de vous revoir. Alors prêt à assumer votre rôle au sein de cette école ? Peu importe, à présent vous êtes embarqués dans cette galère. »

    __Un clin d'oeil à l'adresse de Chris, avec qui elle avait eu pendant ses années scolaire, une relation plutôt explosive. Finalement au bout d'un moment, ils s'étaient rendus à l'évidence, ils étaient de très bons amis, mais n'étaient pas fait pour sortir ensemble. Un dernier regard vers Phoenix, levant doucement son pouce, pour lui faire comprendre que tout se passerait pour le mieux. Il 'ny avait plus qu'a attendre le reste du corps professoral et que Sakura et Yuki commence leur discours. Ainsi, cette première année à Lowarts pourrait débuter.

    __La concrétisation d'un rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam J. Galia
-Préfet-
-7ème année à Serpentard-
-Préfet--7ème année à Serpentard-
avatar

Nombre de messages : 99
Date d'inscription : 25/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Lun 31 Mar - 18:01

Le vert et argent remarqua Phoenix, non loin de la directrice. Il lui adressa un sourire pendant qu’elle s’approcha d’eux. Ca faisait longtemps qu’il ne l’avait plus vu. Ca lui faisait plaisir de la savoir en pleine forme. Elle ne risquait rien en compagnie de Yuki, c’était une évidence. Il préférait quand même la voir de ses propres yeux que d’entendre des paroles rassurantes à son propos. Il ne lui dit rien, voyant qu’elle parlait avec Gysella. Oui, c’était regrettable de voir la relation entre les deux préfets si envenimés. Adam ne ferait pas d’efforts pour s’entendre avec elle. Mademoiselle de Montchrestien cherchait à être la meilleur. Lui aussi. Ils n’étaient pas faits pour s’entendre. Il ne sympathiserait avec elle que lorsqu’elle aura comprit que c’était lui le meilleur.

« Moi de même Adam. J'espère que vous saurez honoré votre maison, avec votre nouvelle fonction. »

Evidemment qu’il allait le faire. Pourquoi aurait-il voulu que sa maison perde, s’il savait qu’il risquerait de se faire étriper par la moitié du corps professoral et de la totalité des petits serpents. Petit Prince tenait à sa vie. De plus, il avait encore quelques projets non accomplis. Il ne mourrait pas avant de les avoir terminé, quitte à revenir de chez les morts. Sa volonté était forte. Les Serpentards gagneraient cette année, parce qu’il était dans l’école. L’année prochaine, cela restait à voir, puisque Gysella ne serait plus sans lui.
Keira Presley vint à leur rencontre, en bonne directrice des reptiles. Il regarda l’étoile briller à son col, non sans une certaine fierté. Dommage que la demoiselle en face de lui en ai une aussi. Il aurait pu savourer complètement ce moment.

Petit Prince*«Ne vous inquiétez pas, les élèves en seront informés. Personne ne manquera à l’appel. Je me chargerai de tirer par le cou ceux qui auraient, par un malheureux hasard, oublié l’horaire ou se seraient perdus dans les couloirs. »

Il sourit à la blonde. Il savait très bien les fonctions qu’il devait prendre en main. Il se ferait un malin plaisir de rappeler les règles aux resquilleurs de l’école. Il espérait qu’ils allaient être en nombre suffisant pour l’amuser un minimum. Par contre, le Quidditch… Il laissait bien volontiers sa place à quelqu’un d’autre. Il avait horreur de ce sport. Ca n’allait pas être aujourd’hui qu’il allait commencer. Un cogneur était si vite arrivé sur la tête de quelqu’un. Il n’aurait rien dit si une certaine brune s’inscrivait et se retrouvait défigurée à vie par un malencontreux accident.

« Mon bureau se trouve au deuxième étage. N'hésitez pas, si vous avez besoin de parler, je serais heureuse de vous recevoir. »

Ada’ secoua la tête en signe d’approbation. Il allait passer la voir dans quelques jours. Ca lui ferait plaisir et il voulait voir à quoi ressemblait le bureau de l’ancienne Serdaigle. Si elle n’avait pas changée, il s’attendrait à voir un bordel monstre dans la pièce et le petit James croulé sous les feuilles. [Allo la protection de l’enfance ? xD] Pauvre petit, traumatisé si jeune… C’était bien le fils d’une Harada… Il regarda la mère partir sur cette dernière pensée, se retenant de rire. L’image du garçon noyé sous une montagne de papier resterait à jamais gravé dans sa mémoire. Amen.
Une touffe auburn s’installa à côté de lui. Il reconnu immédiatement Jewel et lui sourit en sentant ses lèvres sur sa joue. Elle, il était content de la revoir. Elle lui avait manqué, malgré les nombreuses lettres qu’ils s’étaient envoyés. Son dernier hibou avait rendu l’âme à la fin du mois de Juillet. A présent, ils allaient se voir autant de fois qu’ils le voulaient. Jewel n’allait pas lui échapper.

« Ma chère Gysella, comme je suis heureuse de te revoir. Je vois que tu n'as pas changé, malheureusement pour toi ce n'est pas un compliment. Dommage que le hibou qui t’a amené la lettre d'ouverture de l'école ne soit pas mort en route. Cela nous aurai empêché de te voir. »

Un fin sourire vint se nicher sur les lèvres du Sepentard. Il se souvenait très bien des disputes entre les deux filles de sang pur. Il les aurait bien écouté se disputées, mais il avait envie de trouver un coin tranquille rien que pour lui et sa belle. Il s’approcha d’elle et lui murmura quelques mots à l’oreille.

Petit Prince*«Arrêtes, tu vas la faire pleurer » Sourire « Tu m’as manqué, tu sais ? »

Pendant un instant, il aurait presque faillit oublier le monde autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakura R. Harada
-Fondatrice et Directrice de Lowarts-
-Fondatrice et Directrice de Lowarts-
avatar

Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 22 Mars
Maison: Ex-Serdaigle.
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Lun 31 Mar - 19:10




____Le silence oppressant de l'attente faisait de son cœur un dur ciment qui ne semblait pas se ramollir aux fils des secondes. L'attente des élèves était plus qu'insupportable, la jeune femme accompagnée de sa sœur avait beaucoup misé sur cette école, et elle ne souhaitait pas la voir se dégrader dès son ouverture. Craignant quelque peu le regard et les critiques que pourraient effectuer les élèves, elle ne pouvait s'empêcher de réciter son discours en boucle dans sa tête. Il ne fallait faire aucune erreur, et si jamais il s'avérait que ce soit le cas, l'ancienne Serdaigle ne se le pardonnerait sans doute pas. C'était étrange que de se croire là, à nouveau les reines en mains après une destruction des plus apocalyptique de Poudlard. Détruire pour reconstruire, qu'avaient-elles donc eut en tête ce jour là ? Les plans ne devaient pas être révélés, mais ce qui était sûr, c'est que les nouveaux élèves seraient surpris de toute les réformes qui étaient prévus. Sans plus attendre, les élèves commencèrent à pénétrer dans le champ de vision de Sakura, son cœur palpita quand à l'encontre d'Edward qui s'avançait vers elle. Après des années d'absence, elle redoutait cet instant. Devait-elle agir naturellement, rester distante ou lui sauter dessus sans gêne ? Elle préféra ne pas y songer, attendant ses réactions naturelle. Alors que le trac la hantait, elle fut surprise d'un simple – Sakura. Ça fait tellement d'bien de te revoir – Elle s'attendait davantage à une scène de film américain, flanchant entre le drame et le tragique, prononçant la retrouvailles inespérée de deux amants passé à présent amis. Se contentant de lâcher un sourire suivit d'un – Moi aussi – plutôt distant, elle se savait stressée et n'y pouvait rien, rien du tout, ça prenait trop sur elle.

Alors que les élèves commençaient à entrer dans le hall d'entré, elle se demandait bien ce qu'il allait se passer par la suite. Avait-elle la faculté de diriger une école, même accompagnée de Yuki et d'un corps professoral compétant ? Elle était le contraire de ce qu'on imaginait d'elle, ses yeux émeraude lui cachait son masque écarlate qu'elle prenait grâce de mettre lorsqu'il le fallait (durant l'attaque de Poudlard, par exemple). C'était vraiment frustrant que d'être pessimiste et à la fois très perfectionniste lorsqu'on dirigeait quelque chose. De plus, lorsque Sakura regardait sa sœur saluer tous ceux qui passaient avec tellement d'aise, elle enviait ce côté social qui l'empêchait de voir de trop prés ses responsabilités. Défilant tel un zombi jusque dans la grande salle, c'est sans mot dit qu'elle parvint jusqu'à la table des professeurs. Elle lâcha un soupir, puis à la vision de Jewel non loin d'elle, l'ancienne Serdaigle quitta ses camarades pour la rejoindre. Elle avait été sa disciple durant tant d'année, qu'elle s'étonnait presque de la voir toujours présente même après son arrestation à Azkaban.

    « Alors, bonne rentrée ? Il faudrait que je te parle, mais plus tard, ce n'est pas vraiment le lieu ni le moment pour, mais rejoins-moi dans mon bureau dans la semaine, à n'importe qu'elle heure, on s'en fiche. »
Peut-être que les autres Serpentards étaient étonnés d'une telle complicité entre l'une des directrice de Lowarts et une simple élève (préfète en chef, qui plus est) mais la demoiselle s'en fichait, non pas qu'elle avait toujours eut ses « chouchou » comme on les appelle si bien dans le corps professoral, mais plutôt qu'elle savait garder ses affinités. Retournant à sa place aux côtés de sa sœur, elle attendit que les élèves se soient tous installés. Le ciel artificiel n'était plus présent, et la « grande salle » avait beaucoup changé, cependant, le « pire » restait peut-être à venir. Lorsque le silence se fit sentir et que les élèves furent tous installés et qu'ils eurent cessés de se chamailler ou de se raconter les dernières nouvelles, Riku se leva (suivie de Yuki), et donna trois coup distinct sur son verre couleur or (histoire d'attirer l'attention).
    « Nous tenons à vous souhaiter à tous la bienvenue parmi-nous. Comme vous aurez put le remarquer, Lowarts est très semblable à Poudlard, et ce, pour ne pas que vous perdiez vos repères. Par exemple la structure de l'établissement, ou même les maisons en elle même. Je vous laisse deviner le travail si on avait dut tous vous répartir à nouveau. » elle afficha un sourire, puis reprit : « Après ça, les salles communes ont été toute rassemblées dans les cachots, mais je ne vous invite pas à rechercher celle des autres, étant un vrai labyrinthe, vous ne pourrez que vous y perdre. Je tiens aussi à vous informer qu'une limite a été tracée et qu'il est formellement interdit de la franchir »
Autant dire à gamin d'arrêter de pleurer, si aucun élève ne franchissait ces limites avant la fin de l'année, Sakura jurait de se pendre. Les adolescents avaient la fâcheuse habitude de dépasser les limites, les règles qu'on leur à infligés. Cet endroit est semblable à l'ancienne forêt interdite, sauf qu'il habite un secret encore jamais dévoilé ; qui saura le découvrir (à suivre dans une prochaine intrigue, je ne vous en dit pas davantage ;D) ?
    « J'espère m'être fait bien comprendre, et je vous laisse découvrir le reste de la 'maison', vous aurez une semaine avant le début des cours pour vous familiarisé avec Lowarts » lâcha-t-elle d'un souffle sentant son cœur battre à tout rompre. « Passons à présent aux réformes, je sais que vous n'attendiez que ça. Lorsque je vous ais vu entrer dans vos uniformes noirs, je me suis dis 'ah, la belle époque', mais c'est maintenant révolu. Le monde évolue, et dès aujourd'hui, vous pourrez ressortir vos habits habituels, qu'ils soient moldus ou non ! Je sais que beaucoup seront heureux d'une telle perspective, mais d'autres déçus. Cependant, il faut savoir accepter ce que l'on vous propose. Pour finir avec ces réformes, je tenais aussi à vous dire que ceux qui avaient des objets électroniques... ils sont à présent utilisable ! Par contre, ne songeait même à vous transplaner, ça reste proscrit et c'est tout bonnement impossible. Bref, sous ces dernier mots, je vous laisse à vos réactions, et bon repas ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lastbreathing
Phoenix K. Nod
-7ème année à Serpentard-
-7ème année à Serpentard-
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Mar 1 Avr - 17:54

    Phoenix eut une petite moue attristée quand sa marraine partit. Elle devait déjà les quitter, dommage. Mais elles se reverraient sans doute ce soir. A cette pensée, le visage de la Serpentarde s’éclaira d’un nouveau sourire et revint vers Gysella, qui affichait une mine réjouie et gaie, ses mains posés l’une contre l’autre devant elle. Phoenix afficha un air de conspirateur, et se pencha vers Gysella pour murmurer silencieusement :

    « Héhé. Tout le monde aime les surprises, et les Harada ne sont pas prêtes de nous les dévoiler, maintenant, je pense. »

    Phoenix n’était au courant de rien. Elle avait essayé de poser quelques questions à Yuki, tout en finesse, comme elle savait si bien le faire, mais sa marraine était restée impérialement muette, lui offrant un sourire mystérieux et arrogant, comme d’habitude. Le même sourire que Phoenix, à quelques fossettes près. La jeune fille prit son amie par la main, l’entraînant à la table des Serpentards après leur directrice de maison ait offert le blason des préfets à Adam et Gysella. Elle était fière d’eux. Néanmoins, un petit nuage sombre vint assombrir ce court moment de joie. Une fille, que Phoenix connaissait vaguement, s’adressa à Gysella avec toute la condescendance possible. Cette fois, c’était trop. Phoenix se redressa de toute sa hauteur, ses yeux sombres foudroyant la petite amie d’Adam avec toute la colère possible, et Phoenix déversa son venin sur la préfète-en-chef, et qu’importe que des professeurs soient présents, on ne traitait pas la meilleure amie de Phoenix Karen Nod de cette façon :

    « Laisse Gysella tranquille. Elle a beaucoup mieux à faire que d’écouter tes inepties et de subir ta bêtise abrutissante. »

    Phoenix lui tourna superbement le dos, ignorant les remarques si il y en avait. Il faudrait qu’elle parle à Adam, et longuement. Elle ne voulait surtout pas perdre l’amitié de son Petit Prince, mais ça ne continuerait pas comme ça. Elle attrapa Gysella par le bras, s’éloignant à grand pas de cette Serpentarde, désormais une ennemie aux yeux de Nod et trouva deux places l’une à côté de l’autre pour Gysella et elle. Phoenix s’assit, et sa colère se calma peu à peu. Elle réussit même à sourire quand Sakura Harada, la sœur de sa marraine, prit la parole. Le discours aiguisa sa curiosité. Une limite à franchir ? Oh. Intéressant. La jeune fille croisa les jambes sous la table, soutenant sa tête avec son bras. Elle eut un sourire satisfait quand à la suppression des uniformes. Perfecto, enfin une bonne réforme. Elle avait renouvelé sa garde-robe et comptait bien la mettre à profit cette année. La partie sur les Salles Communes l’intéressa aussi. Et elle pourrait utiliser son portable. Oh yeah, sortez la bière,on allait faire une orgie pour fêter ça. Bah, que voulez-vous, à dix-sept ans, ils comment à connaîtrent la vie les étudiants de Lowarts ! Par la barbe de Merlin, qu’est-ce que ça allait donner aux fêtes estudiantines ? Les, jeunes de nos jours, ce sont vraiment des débauchés.

    Phoenix se tourna vers Gysella et lui fit un clin d’œil, un sourire malicieux aux lèvres :


    « Voilà une première partie des surprises dévoilée.»

    Les plats apparurent dans les assiettes, et on entendit alors un vacarme de fourchettes, de couteaux, de jus de citrouille coulant dans les coupes. Phoenix se servit un peu, commença à manger, la tête pleine d’idées et de projets de sorties … Légales ou pas, cela va de soi. Il faudrait qu’elle en parle à Gysella une fois qu’elles seraient seules, toutes les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jewel E. Parker
-Préfète en Chef-
-7ème année à Serpentard-
-Préfète en Chef--7ème année à Serpentard-
avatar

Nombre de messages : 153
Citation : : Ah bah moi c'est le boudin hein..le bien gros, le bien gras.
Date d'inscription : 15/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Mar 1 Avr - 21:42

    "Arrêtes, tu vas la faire pleurer. Tu m'as manqué, tu sais ?"

    "Toi aussi..."


    Elle avait envie de le serrer fort dans ses bras mais elle se ravisa, elle pouvait bien attendre qu'ils soient seuls. Voir ce beau jeune homme au visage presque parfait lui avait manqué tant et si bien qu'elle ne cessait de le dévorer des yeux depuis tout à l'heure comme pour se remémorer ces traits. Cela n'en valait pas la peine car elle aurait pu le dessiner les yeux fermés mais bon, le plaisir des yeux avant tout. Soudain interrompant sa rêverie, la voix de la filleule de Yuki retentit...

    "Laisse Gysella tranquille. Elle a beaucoup mieux à faire que d'écouter tes inepties et de subir ta bêtise abrutissante."

    Puis dès qu'elle eut dit ça, elle s'en alla en colère, trainant derrière elle Gysella. Jewel, d'abord surprise sourit. N'était ce pas génial de se faire dès la rentrée une future meilleure amie...Elle était avant tout surprise que Gysella laisse sa meilleure amie parler à sa place, ce n'était pas habituel. Une habitude, c'était ce qu'était devenu sa relation avec la brune. Certes avant elle la haïssait, rien que de la voir lui soulevait l'estomac et le son de sa voix déclenchait en elle un torrent d'insulte mais plus maintenant. Au fil des années elle s'était, comment dire, assagit. Maintenant insulter Gysella était comme se laver les dents, une habitude indispensable. Une sorte de routine dont on ne pouvait se défère et dont d'ailleurs on ne voulait se défère. Elle avait l'impression que Gysella non plus ne la détestait pas tant que ça, que pour elle aussi c'était une habitude, mais ce n'était qu'une impression, elle pouvait tout aussi bien se tromper.


    Coupant cour à toutes les discutions, la voix de la si charismatique directrice de Poudlard s'éleva. Sakura avait comme une force en elle, une force qui lui permettait d'attirer l'attention des gens, de les ensorceler avec sa voix. C'est surtout comme ça qu'elle avait réussit à rassembler autant de partisans. Elle repensa à ce que lui avait dit la jeune mage, "Alors, bonne rentrée ? Il faudrait que je te parle, mais plus tard, ce n'est pas vraiment le lieu ni le moment pour, mais rejoins-moi dans mon bureau dans la semaine, à n'importe qu'elle heure, on s'en fiche." Elle se demandait bien de quoi voulait-elle lui parler. Cela l'intriquait énormément et elle se dit que dès qu'elle aurait dignement fêté ses retrouvailles avec Adam, la première chose qu'elle ferait, serait de filer en douce jusqu'au bureau de la nouvelle directrice. Mince...elle ne connaissait pas le mot de passe. Dès que Sakura entama son discours, elle reporta toute son attention sur ces paroles.

    "Nous tenons à vous souhaiter à tous la bienvenue parmi-nous. Comme vous aurez put le remarquer, Lowarts est très semblable à Poudlard, et ce, pour ne pas que vous perdiez vos repères. Par exemple la structure de l'établissement, ou même les maisons en elle même. Je vous laisse deviner le travail si on avait dut tous vous répartir à nouveau. Après ça, les salles communes ont été toute rassemblées dans les cachots, mais je ne vous invite pas à rechercher celle des autres, étant un vrai labyrinthe, vous ne pourrez que vous y perdre. Je tiens aussi à vous informer qu'une limite a été tracée et qu'il est formellement interdit de la franchir. J'espère m'être fait bien comprendre, et je vous laisse découvrir le reste de la 'maison', vous aurez une semaine avant le début des cours pour vous familiarisé avec Lowarts...Passons à présent aux réformes, je sais que vous n'attendiez que ça. Lorsque je vous ais vu entrer dans vos uniformes noirs, je me suis dis 'ah, la belle époque', mais c'est maintenant révolu. Le monde évolue, et dès aujourd'hui, vous pourrez ressortir vos habits habituels, qu'ils soient moldus ou non ! Je sais que beaucoup seront heureux d'une telle perspective, mais d'autres déçus. Cependant, il faut savoir accepter ce que l'on vous propose. Pour finir avec ces réformes, je tenais aussi à vous dire que ceux qui avaient des objets électroniques... ils sont à présent utilisable ! Par contre, ne songeait même à vous transplaner, ça reste proscrit et c'est tout bonnement impossible. Bref, sous ces dernier mots, je vous laisse à vos réactions, et bon repas !"


    Elle se mit à applaudir avec ferveur sa directrice, cette année allait promettre bien des surprises. Déjà cette histoire de limite l'intriguait, elle allait en parler avec Low et Kae, elles devaient s'avoir. Une autre perspective la réjouissait, plus d'uniforme...elle allait pouvoir enfin s'habiller comme bon lui semblait, c'était vraiment génial. Si les sœurs HARADA voulaient se faire apprécier par les élèves avec cette mesure, cela avait marché. Elle se tourna vers Adam et vit qu'il avait ce regard, il réfléchissait à quelque chose et ce petit air polisson lui fit deviner tout de suite de quoi il en retournait. Elle se pencha vers lui et lui murmura...


    "Oh, je connais cet air...qu'est ce que tu manigance encore. J'aimerai bien savoir dans quel plan tu vas encore te fourrer et surtout quels ennuis tu vas encore t'attirer..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/jerk-it-out
June E. Kennedy
-4ème année à Gryffondor-
-4ème année à Gryffondor-
avatar

Nombre de messages : 110
Age : 25
Date d'inscription : 01/04/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 3 MAii - 14 ANS
Maison: GRYFFONDOR
RelationShip *:
MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   Mer 2 Avr - 18:50

Il était quatre heures du matin lorsque la jeune Kennedy se leva, en temps normal, elle se serait levée plus tard, mais là, elle était stressée car elle entrait en quatrième année à Poudlard. Ah non, ce n’était plus Poudlard, il avait été détruit, maintenant c’était Logwarts, une toute nouvelle école et June ne savait absolument pas comment il était, ni comment &tait l’organisation et ça la stressée. C’est sûrement pour ça qu’elle s’était levée si tôt, mais bon, autant en profiter, elle devait se doucher, faire sa valise, manger et s’habiller. Elle se leva difficilement de son lit puis alla ouvrir les volets et aérer sa chambre. Elle alla prendre un jeans et un tee – short rouge dans son armoire puis alla se diriger vers la salle de bain. Le silence régnait dans la maison des Kennedy, normal, tout le monde dormait encore à quatre heures du matin. Elle entra dans la salle de bain, et prit sa douche, elle s’habilla rapidement puis se coiffa, se boucla les cheveux et se brossa les dents. Elle n’avait pas encore vraiment faim, alors elle se dirigea vers sa chambre. La jeune Kennedy sortit sa plus grande valise et la posa sur son lit. Que devait – elle emmener ? Elle mit déjà tous les livres qu’elle avait besoin dans la valise. June rajouta les uniformes de Poudlard, le seul problème était qu’elle n’était plus à Poudlard, mais à Logwarts June sortit les uniformes de sa valise, au pire, elle ira les chercher plus tard.

Trente minutes plus tard, June avait enfin fini de faire sa valise, elle avait mit tous ses livres, tous ses accessoires pour les potions, sa baguette magique, ses habits de moldus et elle avait quand même prit un uniforme au cas – où. Elle regarda sa montre : 6h07. Elle va pouvoir réveiller son frère. Elle ouvrit doucement la porte de la chambre de Jules et le regarda dormir, il était trop chou, on aurait dit un petit bébé. June fit un sourire et s’approcha du lit de son frère.


    JUNE :« Jules ! Réveilles – toi grand frère. Il est six heures. »


La jeune Kennedy sortit de la chambre de son frère sans regarder, ni écouter ce que son frère allait dire puis alla réveiller ses parents. Voilà, June avait réveillé toute sa famille, et elle était déjà prête, elle entre dans sa chambre puis alla se maquiller un peu et descendit prendre son petit – déjeuner en compagnie de toute sa famille.

Trois heures plus tard, June était devant la gare avec son frère et son père. Elle avait dit au revoir à sa mère et lui promit de lui écrire toutes les semaines. Une fois entrée dans le train, elle regarda son frère partir en direction de Mateo, son meilleur ami, June s’était toujours demandé si il n’y avait pas plus entre eux deux. Ils étaient très proches, toujours fourrés ensemble et June se doutait que Mateo n’était pas vraiment attiré par les filles. Comme quoi, le fait de lire des livres de gamine comme dit son père aide beaucoup. Alors que son frère entra dans un wagon avec son meilleur ami, June alla avec plusieurs amies dans un autre wagon.

June s’était changée en uniforme et pensa à son frère, elle était presque sûre qu’il était entrain de jouer de la guitare avec Mateo et qu’il n’était toujours pas en uniforme, elle sortit de son wagon et chercha celui de son frère, elle entra dans un wagon où il y avait des Serpentards, malheur pour elle, June se fit insultée puis elle trouva enfin celui de son frère.


    JUNE : « Jules ! Mais qu'est ce que tu fous ! On est presque arrivé, habille toi ! »
    JULES : « Oui oui ; mais nous on est des mecs et on met pas une heure à se préparer je te signale. »
    JUNE : « Ah ah, j'savais bien que j'aurais pas du te prévenir. »


June sortit du wagon de son frère, légèrement énervée, pff, des fois qu’est ce qu’il pouvait l’énerver. Mais bon, c’était Jules et elle ne pouvait rien n’y faire, il n’allait pas changer comme ça. June entra à nouveau dans son wagon, en attendant d’arriver à Logwarts. La jeune Kennedy était légèrement stressée par sa nouvelle école. Comment cela allait se passer ? Est – ce qu’il y aura des nouveaux cours ? Tant de question dans la petite tête de June.

June était émerveillée par la beauté de Logwarts, ça ressemblait beaucoup à Poudlard, mais c’était un peu plus beau. Tout le monde était devant l’entrée de Logwarts, June qui était vers l’arrière ne voyait rien, elle ne voyait pas les directrices, mais elle entendait très bien. Pas besoin d’uniforme. C’était une très bonne nouvelle règle. June continua à écouter ce que la directrice était entrain de dire sans voir à quoi elle ressemblait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: { Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !   

Revenir en haut Aller en bas
 
{ Intrigue } La Rentrée 2008 : Quel Changement !
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Rentrée 2008] Happiness can be found even in the darkest of time
» Le nouveau visage de New York... Quel changement ! Serait-ce de la chirurgie plastique ? [PV. Nathan]
» Vers un changement dans la mentalité haitienne.
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Fanmi Lavalas veut occuper le terrain, en attendant Obama...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASPHODEL ROOT * :: { LOWARTS } :: Hall d'Entrée. :: La Salle Etrange.-
Sauter vers: