AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Gregory L. Swann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gregory L. Swann
-7ème année à Gryffondor-
-7ème année à Gryffondor-
avatar

Nombre de messages : 15
Citation : : La bêtise est souvent un ornement de la beauté... # baf' #
Date d'inscription : 14/04/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 04 March, 17 years #
Maison: Ou Ancienne Maison pour les Adultes.
RelationShip *:
MessageSujet: Gregory L. Swann   Lun 14 Avr - 23:51

free music


I. ÉTAT CIVIL.

  • Nom : Swann
  • Prénom(s) : Gregory Louwis, rien de bien exceptionnel. Anglais, typique, tiré de l'esprit calme et posé de sa mère
  • Surnom(s) : Greg, Greg'lou... ce genre de chose.
  • Âge : 17 ans
  • Date et Lieu de Naissance : 04 mars 1991, Aberdeen, Ecosse.
  • Année Scolaire : 7ème année
  • Sexe : M.
  • Orientation Sexuelle : Hétéro. Jusque là, il aime trop les filles pour s'amuser avec les garçons.
  • Baguette : De 31.26 cm, sa baguette est faite en bois de citronnier {Vigueur, malice, humour], relativement souple et légère, elle reste maniable et précise lors de lancement de sorts. Elle continent une plume de vivet doré.
  • Sang : Moldu. Gregory n'a jamais eu honte de ses origines, et il est loin de croire que c'est une tare. D'ailleurs il en joue même avec provocation lorsqu'on s'attaque à lui de se côté là.


II. PHYSIQUE.

  • Description Générale :Loin d'être très grand, musclé, loin d'avoir une belle gueule, une chevelure qui tombe parfaitement, qui est soignée, loin d'avoir les derniers vêtements à la mode sorcière, ou encore loin d'avoir les attitudes adaptées comme certains, Gregory n'en est pas moins charmant. C'est sans doute du à son petit côté « dans le vent » naturel. A sa tête, on voit qu'il ne se la joue pas « j'suisbeaauregardezmoi! ». Non. Il est beaucoup trop farfelue pour ça. Enfin. Laissons tomber ce qu'il n'est pas pour chercher le fin fond des choses. Il est de taille moyenne : assez grand pour ne pas avoir de problème avec les filles, et assez petit pour ne pas dépasser tout le monde d'une tête, ce qu'il n'apprécierait pas. Il est brun, ça il sait au moins qu'il tient de sa mère, comme pour ses deux billes sombres qui lui servent d'yeux, avec des bouclettes désordonnées. D'ailleurs, le jour ou vous le verrez coiffé, il faudra se poser sérieusement des questions: Rendez-vous galant, d'affaire? Envie de paraitre convaincant? Simple désir de passer pour un idiot? Enfin vous comprenez. Il a des sourires en coin et ses regards, mon dieu, de ceux qui en disent long sur sa malice. Mais qui peuvent aussi changer du tout au tout afin de paraitre agressif ou plus sérieux lorsqu'il sent un gros truc arriver... Bref, un faciès très expressif, mais la plupart du temps rieur. Le seul problème, qui n'en est pas un en faite, parce qu'il n'en a rien à faire, est qu'il passe tout à fait inaperçu. Croyez moi, lorsque vous marcher dans un couloir remplis d'élèves, ce n'est pas lui que vous allez remarquer en premier. Et si, par inadvertance vous lui marchez sur les pieds et que vos regards se croisent, vous ne retiendrez sans doute rien de ses traits fins... Sous sa robe de sorcier règlementaire se cache un adolescent des plus communs: des jeans larges, ou troués au niveau des genoux, une ceinture qu'il met sans arrêt, en cuir brun, et des pulls ou des T-shirt délirants. C'est comme pour le reste il n'ira jamais chercher à avoir l'air mieux que d'habitude. Il aime ce côté décontracté, et n'en changerait pour rien au monde.
  • Signes Particuliers ://


III. CARACTÈRE.

  • Qualités : Gregory Louwis Swann, alias Greg'Lou pour ses proches, est un véritable bout en train. Jamais à cour d'idées farfelues, de vannes... Toujours le dernier mot pour se marrer, toujours le premier pour faire une mauvaise blague à tout ce qui l'entoure... sauf les personnes qu'il apprécie, particulièrement à celles détestées et autres représentant de l'autorité. Hier vous êtes tombé nez à nez avec un énorme jet d'eau sortant des robinet du troisième étage accompagnée de petites étoiles brillantes qui explosent et vous ont arrosé? Ah oui, tiens tiens... cette personne, il aimerait bien la rencontrer, enfin si toute fois ce n'est pas lui qui a lancé le sort. Ses petites actions, il ne les fait pas ça avec l'intention d'être remarqué, d'ailleurs il préfère faire ses coups en douce, (même si il sait pertinemment que maintenant tout le monde connait son côté joueur), juste pour s'amuser, mettre de l'ambiance et souvent se venger d'une quelconque humiliation. Bien sur... il n'y a pas que ce moyen pour se venger. Sur le coup il ne se laissera pas faire et répliquera vivement, souvent de manière ironique et moqueuse, mais franchement, que peut il y a voir de mieux qu'une tête effrayée, surprise, avec des sourcils énormes, une couleur de peau bleue...? Peu de chose, mise à part un bon gâteau. Oh, et puis Gregory sait tellement y faire, rouler les gens dans la farine lorsqu'on commence à lui poser des questions ou qu'on le soupçonne, que c'est très rare qu'il se fasse prendre. Surtout la main dans le sac. Beaucoup trop malin pour ça ! Ah-ah, bon d'accord, il s'est déjà prit quelque heure de retenue... Hum, enfin, passons. Comme je le disais plus haut, il ne s'attaquerait pour rien au monde à ses amis. C'est un garçon plutôt apprécié puisque souvent optimiste et rieur, il sait remonter le moral et ne pas laisser les gens tomber. Et puis si il peut aider, « autant y aller à fond », et il se mettrait même en défaut pour sortir les gens de situations difficiles. C'est comme en amour. Greg'Lou ne tombe pas facilement amoureux, mais lorsque c'est le cas, il se donne tout entier, ce qui, une fois dans sa vie lui aura posé de sérieux problèmes... Bref, en clair, on peut compte sur lui et il inspire confiance aux premiers regards même si il parait aussi trop « débile » pour comprendre quoi que ce soit aux états d'âmes. Sachant faire la part des choses, il n'adressera aucun intérêt aux personnes qui montre une réticence à lui adresser la parole parce qu'il se fait trop remarquer. Aux autres de voir vraiment ce qu'il vaut et ce qu'il veut bien montrer. Laissant rapidement les autres raconter leur vie, Gregory lui, n'ira jamais se plaindre concrètement. N'y s'épancher, n'y laisser transparaitre des sentiments tel que la tristesse. Les autres ne savaient pas grand chose de sa vie, mise à part ses origines Moldus et qu'il est fils unique.

  • Défauts :Des défauts? Lui des défauts? Bah oui, et en pagaille. Déjà, il est incapable de passer pour un mec sérieux. Toujours à plaisanter, jamais discret, aux premières loges lorsqu'il y a une bonne petite blague, un charisme de petit « branleur ». En plus de ça; il n'a aucune envie de passer pour un rat de bibliothèque. Il préfère s'amuser et faire connaissance, que passer des heures à bosser. Connu pour ses blagues, les professeurs savent très bien de quoi il est capable et son manque de concentration en cours lui joue parfois des tours... D'ailleurs, le jeune homme n'a pas des notes excellentes, voire très moyennes. Pourtant doté d'un potentiel et d'une réflexion aiguisée, il devrait éussir parfaitement au niveau scolaire, mais il n'en a pas l'intention. Il se contente de travailler dans l'affectif et par rapports à ses préférences: les enseignants d'astronomie et de sortilèges s'en verront ravis, tandis que ceux de Potions et de Magie Noire le considèreront très rapidement comme un cancre imbu de lui même. En faite un terme qui résumerait parfaitement son comportement général serait: « je m'en foutisse »: il aime s'amuser et non se préoccuper de cet avenir totalement incertain et éloigné. Se poser trente mille question? Pour les autres. Lui c'était plutôt vivre au jour le jour et profiter. Sinon, dans ses relations aux autres, Gregory est intransigeant quant aux réflexions qu'on pourrait lui faire sur ses origines Moldue. Loin d'être susceptible, il ne supporte pas le racisme dont font preuve certains au Sang-Pur qui se croient meilleurs, et comme tombés sous une meilleure étoile. Ses réactions peuvent se faire violentes et inattendues lorsqu'on s'attaque à quelqu'un de se côté là, et qu'il est dans le coin. Lancer un sort ou une réflexion acerbes resteraient facile, même si il ne s'en prive pas, mais la rancune qu'il voue à ce genre de personne s'avère très assez gênante, surtout qu'il ne louperait pas une occasion pour les rectifier.

  • Point fort : Son point fort est sans doute la pleine positivité qu'inspire son être. C'est gars qui ne passe pas inaperçu et qui tentera l'inconnu avec un large sourire.
  • Point faible : Parler de lui. Tout simplement. Bien sur il serait capable de citer des anecdotes de sa propre vie, mais pas d'en discuter précisément.
  • Ce qu'il aime, ses phobies : Pour commencer correctement, on pourrait dire que Greg' aime la vie. En gros, délirer, se laisser vivre, regarder les étoiles allongé sur l'herbe fraiche en plein été, se laisser aller aux rêves en écoutant le bruits des vagues sur la plage, aller dans des concerts Moldus et sauter partout, et comme tout les garçons ou presque, regarder les filles, mais sans vulgarité. N'oublions pas manger du chocolat et autre trucs du genre. Il aime sentir le vent sur sa peau, l'odeur du printemps qui revient, regarder sa mère, si jeune encore, dessiner et faire la cuisine, comme si il n'y avait rien d'autre de plus rassurant. Il aime aussi rendre es gens plus heureux. Le seul véritable point noir, le truc qui pourrait éventuellement être un vrai choc et le transformer en un jeune grattant le fond du fond à la recherche du pétrole, ce serait que son père débarque un de ses jours. Sachant qu'il ne l'a jamais vu, qu'il n'a jamais vécu avec un homme avec se statut paternel, ce serait difficile pour lui d'accepter qu'il vienne tout chambouler sous prétexte qu'il veuille le revoir. Enfin... Ce n'est pas près de se produire. Et il l'espère même si, paradoxalement il aimerait le voir débarquer.


VI. CARACTÈRE APPROFONDI & RÉACTIONS DIVERSES..

  • As-tu déjà été amoureux(se) ? L'amour... Oui.
  • Comment vois-tu l'Amour ? Comme quelque chose d'énorme. Un simple geste, un sourire, de grands cils, une réaction, des défauts. Tout ce transforme en cette chose charmante dans laquelle il plonge la tête la première. Ca ne se limite pas à un simple sentiment, c'est une façon de regarder, de respirer, de toucher qui change à chaque fois. La boule au ventre lorsqu'elle n'est pas là. La plénitude quand elle est assise pas loin. L'inquiétude, la franchise, le doute, le plaisir... L'amour est un tout indéfinissable.
  • Café ou Thé ? Café fort, noir.
  • Type de Musique ? Classiquement Rock, les vieux groupes.
  • Sujets de Conversation préférés ? Le sport, les trucs inutiles. Il adore plus que tout les conversations sans queue ni tête, avec des touches d'humour.
  • Sujets de conversation détestés ? "Et l'origine de tes parents?" Qu'est ce que ça peut bien faire? Il n'aurait pas été le même? Pas aussi... Normal?
  • Problèmes ? Apparemment pas, non.
  • Couleur préférée ? Franchement? Pas de préférence... du vert peut être sympa, du rose, du bleu, ect. C'est selon les jours, son humeur, le temps, ses envies, l'orientation des étoiles, le flux et le reflux de la mer, le cours de la bourse... Voyez?
  • Comment te vois-tu dans l'avenir ? Comme très très loin, et comme quelque chose d'a-b-s-o-l-u-m-e-n-t pas intéressant.
  • Que changerais-tu dans ta vie ? Rien, ça gère.
  • Chanson préférée ? //
  • Quelque chose que tu as toujours avec toi et que tu n'as jamais quitté ? Une chaine en or, avec une petite étoile en pendentif. Offert par sa mère alors qu'il n'avait que trois ans, Gregory ne le quitterait sous aucun prétexte et pour aucune raison.
  • Que dirais-tu à quelqu'un en particulier mais que tu n'oses pas dire ? Non, pas particulièrement... non, non.
  • Toi et le Quidditch ? Aaaah ça, depuis qu'il l'a découvert à l'école de Magie, Greg'lou fait son maximum pour faire évoluer son niveau. Il garde même de l'argent de côté pour s'offrir un balais à lui.
  • Timide ou Extraverti ? Extraverti !
  • Le mot que tu aimes dire ? "Ca gère...."
  • Un mot a quelqu'un en particulier ? "P'pa, j'ai été ravis de passer mon après-midi avec toi...". Ce n'est pas la question qu'il n'ose pas, il n'en a jamais eu l'occasion. La méconnaissance de son père est quelque chose qu'il traine derrière lui comme une ombre, mais qu'il essaye d'ignorer le plus possible. Penser et réfléchir aux choses qu'il "aurait pu avoir" ne fait pas partie de son caractère.
  • Salé ou sucré ? Salé.
  • Vin ou bière ? Bière, !
  • Lieu favori ? le bord de la mer en Ecosse près de sa ville natale Aberdeen. La brise pluvieuse de ce pays a une odeur spéciale, une douceur qu'il n'a jamais retrouvé ailleurs... Et les "montagnes cachées dans les nuages", l'ont toujours fasciné.
  • Bien ou Mal ?Bien !


Dernière édition par Gregory L. Swann le Jeu 17 Avr - 14:23, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory L. Swann
-7ème année à Gryffondor-
-7ème année à Gryffondor-
avatar

Nombre de messages : 15
Citation : : La bêtise est souvent un ornement de la beauté... # baf' #
Date d'inscription : 14/04/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 04 March, 17 years #
Maison: Ou Ancienne Maison pour les Adultes.
RelationShip *:
MessageSujet: Re: Gregory L. Swann   Mar 15 Avr - 19:33

V. HISTOIRE.

  • Lieu d'Habitation : Une petite maison au bord de la mer, à Aberdeen en Ecosse., ou sa chambre à l'école.
  • Historique Familial :
    La lune ronde bien haut dans le ciel. Les étoiles brillantes par millier. L'odeur de terre fraiche. Et puis une voiture arrêtée en haut d'une colline déserte, les portières ouvertes, une voix éraillée sortant de la radio: Janis Choplin se défoule et entraine l'esprit un peu plus loin. Lorsqu'on est adolescent, la vie ne se limite à rien, on croit le monde infiniment grand et infiniment beau malgré les horreurs qui s'y passent. On rêve, plus que tout du présent. La jeunesse est la seule période d'insouciance pure. Joueuse, avide de découverte et d'inconnu... On ne croit pas en un seul dieu, on croit en l'amour pour toujours, on vit sans se poser de questions, ou plutôt si, on s'en pose trop sans jamais réussir à avoir de réponse suffisante, alors on en pose encore plus. On réfléchit à notre hauteur, on voudrait que ça reste comme ça pour toujours. Summer Swann, c'est l'adolescente typique: de longs cheveux et une frange coupant son visage en deux, de grands yeux bruns curieux et fuyant, un style un peu garçon dans sa maigreur, et puis elle est amoureuse de James Connor, un beau type blond un peu fou et rêveur qui veut partir sur les routes et quitter cette « maudite Ecosse si petite ». Ils ne se connaissaient pas depuis un an, qu'elle savait déjà qu'il était fait pour elle avec son sourire un peu tordu et ses raisonnements fouareux. Lui s'est laissé porté par le vent du désir, Summer est poétique avec sa clope au bec. Tout les deux, ils ont réfléchit: le monde est pourri jusqu'à la moelle. Et entre deux joints et un baiser ils se voient faire la révolution. Ce qu'ils ne comprennent pas encore, c'est qu'ils font partit d'une époque révolue. Le monde va sans eux, et les actes ne comptent plus car ils sont trop seuls et trop rêveurs. Ils ont 19 ans tout les deux. Leurs corps minces et remplis de vigueur sont allongés sur le capot. Elle un bras sous la tête, lui sur le côté à la regarder aspirer la fumée toxique de ce qu'il vient de rouler. Elle le sait déjà, il se sent à l'étroit. Il partira un de ses quatre, ne laissant même pas un mot pour dire où il va... Elle le sait mais l'ignore jusque là en regardant les étoiles. Ca tourne un peu autour d'elle... et s'en sans rendre compte elle se met à rire toute seule de la forme des cimes juste à sa droite. « T'as toujours tendance à rire lorsque tu fumes Sum '... » et il lui passe le bout de ses doigts chaud sur le visage avant d'attraper le join. Elle le sent partir, s'éloigner peu à peu dévoré par l'envie de s'enfuir. Pour sa part, elle va rester ici. Se ranger et se faire une petite vie tranquille dans une jolie maison avec quatre enfants et plusieurs animaux... peut-être un canari d'ailleurs. Ils sont si mignons. Ses parents seront ravis, elle aura réussit ses études et leur beau fils sera vraiment sympa. Tout sera parfait, même les torrents de pluie qui s'abattront régulièrement sur Aberdeen. Parfaitement parfais. James bouge à côté d'elle et soudain elle voit son visage au dessus d'elle, un sourire en coin étirant ses lèvres. Elle passe une main dans ses cheveux blonds comme les blés. Il tire la dernière latte, puis lance le mégot un peu plus loin dans l'herbe humide. « T'es une fille vraiment bien Sum' ». Elle sourit puis l'attira contre elle.

    « Arianne, j'crois que je suis dans la merde... », fit une voix à travers la porte des toilettes. Assise sur la cuvette des toilettes, Summer tient un petit bâton en plastique dans sa main droite et une expression d'inquiétude tire ses jolis traits fins. Elle ouvre la porte et se s'assoit à côté de sa meilleure amie depuis l'enfance installée contre le mur se mordant la lèvre. « Putain me dis pas que ce truc est positif? ». Elle attrape le test de grossesse et fixe le petit trait rouge en fronçant les sourcils. « Merde, fait chier ! ». Summer se tape l'arrière de la tête contre le mur. La question ne se pose pas, elle sait très bien qui est le père, qu'est ce qu'elle va foutre maintenant? Ses parents vont la tuer, et il est hors de question qu'elle se face avorter. « Faut en faire un autre... Juste pour être sur. », elle tourna la tête vers Arianne avec un pauvre sourire: « C'est foutu pour l'université et notre voyage en Inde... »] « Pour l'Inde, on pourra embarquer ton rejeton, c'est pas gênant. », répliqua t-elle en riant. Cette fille avait toujours eu le mot pour essayer de remonter le moral. Plaisanter dans une situation aussi pourrie ne pouvait pas faire de mal. Quelques jours plus tard, les deux jeunes femmes se rendirent chez un médecin qui confirma à Summer qu'elle était enceinte. Il fallu ensuite qu'elle l'avoue à ses parents qui prirent conscience que la vie de leur petite Summy d'amour allait changer du tout au tout. Mais jamais ils ne lui reprochèrent quoi que ce soit, ou peut-être simplement le fait que le père ne soit plus dans le coin. Lorsque huit mois plus tard, le quatre mars, un petit bébé, hurleur, aux grands yeux bruns comme sa mère, lorsque le petit Gregory Louwis vit le jour, Summer n'avait jamais ressentit autant de bonheur et de peur. Sa vie n'allait plus être la même.

  • Enfance :
    « GREG'LOU NON ! »
    Le petit garçon de cinq ans, un petit bonhomme aux jolies bouclettes brunes pas plus haut que trois pommes portait à bout de bras un énorme gâteau aux trois chocolats, recouvert d'une épaisse couche de crème chantilly et surmonté de cinq grosses bougies bleues. Titubant et manquant à plusieurs reprise de tomber la tête la première, Gregory se dirigea dans la cuisine le plus rapidement possible. Puis il posa le gâteau à ses pieds et le regarda avec un air perplexe. Comment faire? Il attrapa une des bougie avec sa petite main et grimaça en sentant une légère brulure, mais ne la lâcha pas, pour ne pas qu'elle puisse s'enfuir. Il la déposa dans la boite en plastique qui les avaient contenues quelques minutes plus tôt et répéta l'action avec les quatre autres avant de fermer la boite précipitamment, cette fois avec un air satisfait. Sa mère le regarda en s'appuyant contre l'encadrement de la porte en riant. « Maman, j'les ai attrapé les fées ! ». Le gamin souleva la boite et regarda à travers le plastique... C'était la deuxième fois qu'il faisait ça. Déjà à ses quatre ans, il avait tout tenté pour sauver celles qui ne s'éteignaient jamais, complètement fasciné lorsqu'il soufflait dessus et qu'elles se rallumaient. Hélas, déjà la dernière fois elles avaient fini par s'éteindre. Déçu, il regarda sa mère et lui tendit la boite. Il avait toujours voulu attrapé les fées, comme dans un livre que sa maman lui lisait tout le soir depuis trois ans... Mais il ne comprenait toujours pas pourquoi elles finissaient toujours par disparaître, les fées. « Ce sera pour la prochaine fois mon Gregory, c'est pas grave. ». Elle le souleva et le serra tout contre elle. C'était une étreinte remplie d'amour. Cet amour maternelle, cette certitude que s'était son fils, une partie de son sang, le fruit d'une histoire qu'elle n'oublierait pas. La maison dans laquelle ils vivaient était petite, sans jardin. Mais tout près de la mer et la plage restait un vaste terrain de jeu n'est-ce pas? Plus tard, elle savait qu'elle gagnerait un peu plus d'argent, juste le temps de finir ses études et de trouver un meilleur travail. Alors ils auraient un plus vaste terrain... mais Gregory n'en avait que faire d'avoir plus de place, sa petite chambre lui plaisait avec tout ses jeux, pour lui il n'y avait pas plus belle que sa petite maman, et puis papy et mamy étaient vraiment gentils ! Jusqu'à ses 11 ans, sa vie était faite de bonheur, tranquille et sans remous dangereux.

    Six ans plus tard, sa mère était debout face au plan de travail de la cuisine, préparant des pancakes aux mures, un air un peu trop sombre gâchant son jolie visage. Le garçon l'embrassa, plongea son index dans le pot de confiture ce qui lui valu une petite tape sur la main puis s'en retourna vers la table pour se servir un jus de raisin. La bonne humeur était au rendez-vous pour sa part, car du haut de ses onze ans maintenant, il allait pouvoir jouer les fanfaron pendant toute une journée à l'école. De plus, il savait très bien que ses copains, Sara et Clive allaient lui préparer un truc. Peut-être un gâteau qu'ils dévoreraient tout les trois planqué derrière les murs du réfectoire, ou une bonne blague à l'encontre de leur ennemi juré: Johnnatan. L'odeur de ce que sa mère faisait comme petit déjeuner -ce qu'elle faisait tout les ans depuis..., pour son anniversaire- remplissait la pièce et donnait à l'enfant une sensation de quiétude. Malgré un manque qu'il n'avait jamais réussit à combler. Ce quelque chose qui lui rappelait tout les ans que son père ne connaissait même pas son existence... Mais très vite il surmontait cette histoire et affichait un sourire franc de bonheur. Pourtant cette année, alors qu'il venait juste de surmonter ça, lorsqu'il vit l'enveloppe posée avec négligence, son nom inscrit en lettres manuscrites: « Gregory Louwis Swann », un froid glissa en lui. Lentement et surement un sentiment de peur lui glaça les intestins. Personne ne lui écrivait jamais... qui cela pouvait être? Il jeta un regard à sa mère qui lui tournait le dos. C'était sans doute ça qui la rendait si faussement heureuse. D'un geste vif il posa son verre, il présentait les problèmes arriver, et ouvrit l'enveloppe. Une école de Magie? A 11 ans, on en rêve tous. Des pouvoirs, une baguette, des livres, une robe? « Maman... C'est qu... », elle se retourna, planta son regard ambré dans celui de son fils et l'interrompit: «Greg'Lou... C'est une nouvelle vie pour toi. Tu vas découvrir énormément de choses...». Le garçon sentit les larmes montées à ses yeux. Il ne comprenait rien, il n'avait aucune envie de partir apprendre ce genre de trucs. Il préférait continuer ses blagues avec ses copains, s'ennuyer ferme à l'école, se faire engueuler parce qu'il faisait du vélo dans le jardin des voisins en détruisant les fleurs... Il apprit peu à peu à se faire à l'idée et se retrouva propulsé dans un monde totalement différent.

  • Années scolaire : Apparemment, sa mère était au courant bien avant lui qu'il était ce qu'on appelle communément un « sorcier ». Ca fait un peu cliché, mais lui, sans en être conscient sentait qu'il n'était pas comme ses autres petits camarades. Trop vif, et puis un sentiment bizarre, comme si il n'arrivait pas à faire sortir un « quelque chose » de lui. Bien sur lorsque on a entre quelques mois et onze ans, on ne se pose pas de question existentielle, et on laisse les chose nous arriver sans penser le pourquoi et le comment. Après la réception de sa lettre, Gregory eu droit à quelques explications peu convaincantes. Une école de Magie, et toute sorte de chose complètement inconnu jusque là... Ou juste trouvé dans des bouquins pour mômes. Mais bizarrement, une fois les deux pieds à Poudlard, il s'y était sentit directement comme chez lui. Son aptitude à s'incruster dans les milieu les plus insolites avec une aisance sans nom, paya plutôt positivement ce jour là. Il comprit bien vite ce qui se jouait: son avenir, sa vie. Enjoué et ravi d'être ici, l'enfant se fit rapidement des amis et tout le tralala qui allait avec. Mais ce qu'il comprit vite aussi, c'est que l'école n'était pas faite pour lui. Une première année prometteuse avec d'excellents résultats, s'en suivirent cinq autres minable. Des résultats moyens, juste pour dire qu'il travaillait un minimum, mais pas plus. Il travail trop au feeling... Bref. Alors qu'il était en 6ème année, et même avant en faite, tout commença à partir en cacahouète. Le danger était partout, l'horreur se répandait. Même lorsqu'il rentrait chez lui, auprès de sa mère ,dans un patelin remplis de Moldus, la folie et la crainte grandissaient. Et puis un jour, tout finit par être détruit. Sa chère école se transforma en tas de gravas informes... des élèves blessés se trainaient sur le sol, la rage et la terreur se lisaient sur chaque visage. Tant bien que mal, Greg se défendit. Comme tout le monde il voulait sauver sa peau... Mais en même temps il ne pouvait pas laisser les autres se faire tuer sous ses yeux. Alors pendant un bon moment il fit ce qu'il pu pour aider, avant d'être à moitié assommé et ramassé par un professeur accompagné d'un petit groupe d'élèves qui réussir à se sauver. Une année plus tard, Lowarts ouvrit ses portes. Quelques peu retissant, il s'y rendit tout de même, un peu obligé et poussé par sa mère certes..., et se retrouva à nouveau assit sur les bancs de l'école.
  • Le Monde Magique : Et bien... Peut-être une bonne petite année sabbatique, ou... En faite il n'en sait rien du tout, et ne se pose pas trop de questions pour l'instant, même si on arrête pas de lui répéter qu'il va falloir s'inquiéter de ça à un moment ou à un autre.


VI. EXAMEN SCOLAIRE : BUSES.

BUSES :
  • Astronomie : O, les étoiles, ça la toujours fasciné.
  • Arithmancie : A.
  • Botanique : E.
  • Défense contre les Forces du Mal : E.
  • Histoire de la magie : T. Qui peut s'intéresser à ça sincèrement?
  • Métamorphose : A.
  • Magie noire, théorie : D. Provocation?
  • Magie noire, pratique : T. Aucun effort.
  • Potions : A. Vraiment parce qu'il fallait se forcer...
  • Soins aux Créatures Magiques : E.
  • Sortilèges : O. Alors ça mes amis, il gère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory L. Swann
-7ème année à Gryffondor-
-7ème année à Gryffondor-
avatar

Nombre de messages : 15
Citation : : La bêtise est souvent un ornement de la beauté... # baf' #
Date d'inscription : 14/04/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 04 March, 17 years #
Maison: Ou Ancienne Maison pour les Adultes.
RelationShip *:
MessageSujet: Re: Gregory L. Swann   Jeu 17 Avr - 13:24

VII. VERITASERUM.

[*]Prénom : Zo'
[*]Âge : 17 balais
[*] Comment avez vous connu le forum ? Par... un partenariat je crois.
[*]Comment trouvez vous le design du forum ? Excellent ^^
[*] Comment trouvez vous l'intrigue du forum ? <33
[*] Notez votre présence sur 7 : Ca dépend, mais normalement 4/7
[*] Exemple de RP :
Spoiler:
 
[*] Code du Règlement :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau Magique •
{ Master }
avatar

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 11/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison: Ou Ancienne Maison pour les Adultes.
RelationShip *:
MessageSujet: Re: Gregory L. Swann   Dim 20 Avr - 20:23

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/jerk-it-out
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gregory L. Swann   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gregory L. Swann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 06. One less margarita, one more trip to the shrink - PV Gregory
» 07. Need you now [PV Gregory Grimson]
» Présentation de Gregory Donovan. [Validée]
» Swann Stanislas [Téminé ?] || Validée
» L'Enfer de la Mode ! [Fashion-Week Topic - Swann-Clara-Victor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASPHODEL ROOT * :: { ACCUEIL } :: Once Upon a Time... :: La Cérémonie de Répartition. :: Gryffondor.-
Sauter vers: