AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Leo P. Cortez

Aller en bas 
AuteurMessage
Leo P. Cortez
-7ème année à Serpentard-
-7ème année à Serpentard-
avatar

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 29/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison: Slytherin.
RelationShip *:
MessageSujet: Leo P. Cortez   Dim 30 Mar - 23:26

free music




I. ÉTAT CIVIL.

  • Nom : Cortez.
  • Prénom(s) : Leo Pierro.
  • Surnom(s) : Aucun, Leo, c'est bien assez court comme ça.
  • Âge : Dix-sept ans.
  • Date et Lieu de Naissance : Quatorze Mai, Madrid.
  • Année Scolaire : Septième.
  • Sexe : M.
  • Orientation Sexuelle : Bisexuel, et s'assume difficilement.
  • Baguette : Bois de Pommier, crin de Licorne, 29.8 centimètres. Remarquablement souple.
  • Sang : Mêlé.


II.FICHE RP.

Leo frissonna. Il s’installa au piano, ses doigts caressant les vieilles notes d’ivoire et le bois craquelé de son instrument. Ses parents l’avaient acheté d’occasion, pour lui faire plaisir, quand il avait eu onze ans. Le jeune homme ferma les yeux, l’image de sa Muse s’imprimant dans son esprit. Depuis que Leo l’avait aperçu, au détour d’un couloir de Poudlard, son inspiration ne venait plus que de lui. Un temps, ça avait été Charlie, sa meilleure amie. Maintenant, c’était Pâris, ce garçon qu’il ne connaissait même pas.Leo se trouvait bête. Il savait parfaitement que Cullen ne poserait jamais ses beaux yeux sur lui, et Leo se contenterait de composer en silence, et ses morceaux, il les jetterait au feu, comme tous les autres. Comme ça, personne ne saura quel être pathétiquement fasciné il avait été. Leo faussa une note et de rage, il se leva et referma violemment le piano. Il se trouvait vraiment pathétique. Le jeune homme quitta son instrument, rejoignant sa chambre. Il tendit l’oreille devant la porte de sa petite sœur, Jennifer et constata, rassuré, qu’elle dormait dans son berceau. Il continua son chemin et s’arrâta quelques mètres plus tard, entrant dans sa chambre. C’était un bordel monstre. Sur le mur de son bureau étaient collées des dizaines de photos : Charlie, Charlie et lui, Jenifer dans son berceau, ses parents, Joann la petite révolutionnaire … Son lit était en bazar, se chevauchaient magazines et partitions, ainsi que la lettre venant de Lowarts et deux venant de Charlie. Il n’avait toujours pas répondu à l’une d’elle, d’ailleurs, et s’y mit tout de suite. Il trempa sa plume dans une encre très noire, et traça de sa petite écriture fluide sa courte réponse, l’heure du dîner arrivait bientôt.

« Charlie,

Tout d’abord, merci pour tes lettres, ça m’a fait très plaisir. Je me sentais un peu seul au bar et relire tes mots m’ont fait du bien. Le soir, je jouais en pensant à toi, et à tous les bons moments qu’on va passer, cette année, toi et moi. Je suis persuadé que ça va être une année incroyable, riche en rebondissements. Ensuite … Tu as dû voir dans ma précédente lettre que je ne suis pas au mieux de ma forme ces temps-ci. Je t’en parlerais quand nous serons à Lowarts, là, je ne saurais pas te le décrire avec des mots. Il faudrait que nous soyons au calme pour que tu comprennes bien tout ce qui m’arrive en ce moment.

Je n’ai pas beaucoup de temps, désolé, c’est très court.

Bises,

Leo qui a hâte de te revoir ! »


Le jeune homme se leva. Il resta immobile au milieu de sa chambre, puis décida qu’il n’avait pas faim, en fait. Il retourna dans le bureau, là où se trouvait son unique amour, son instrument. Cette fois, il réussirait.

Le fait de jouer du piano avait toujours emporté Leo très loin de la réalité. Quand il jouait, il n’était plus ce garçon au mauvais caractère qui fronçait toujours les sourcils, il était le poète qui sommeillait au fond de ce cœur perdu dans les limbes. Leo avait toujours été rêveur. Mais être rêveur, dans ce monde, c’est être faible. Pire, on vous prend pour un moins que rien, quelqu’un qui ne sait rien faire de ses dix doigts, si ce n’est pianoter sur un instrument décrépi ou crayonner sur un bloc-notes. Alors, Leo oubliait de rêver. Bientôt, il en viendrait à oublier de sourire. Les notes couraient de plus en plus vite sur le piano. Plus il jouait, plus il s’envolait haut. Et finalement, il termina le morceau. Au coin de ses yeux, des larmes d’argent perlaient.

Il sortit de chez lui et accrocha son sac à dos à son vélo. L’air était tiède, caressait sa peau comme une main amoureuse. La plage n’était qu’à quelques kilomètres et Leo pédala le plus vite possible pour y arriver. Il s’y sentait bien. Un jour, il inviterait Charlie en Espagne et ils dormiraient sur cette petite crique que personne ne connaissait. L’adolescent arriva enfin, cacha son vélo dans les broussailles et alla s’asseoir sur le sable chaud, s’adossa contre un rocher plat. Puis il sortit un carnet, un stylo et se mit à écrire.

« Je ne sais pas ce qui cloche chez moi. Plus j’essaye de me comprendre et moins j’y parviens. C’est étrange, et assez frustrant. Je donnerais tout pour être comme les autres, je voudrais arrêter de penser, arrêter d’avoir des mots pour cesser ces questions qui m’assaillent. La plus horrible de toutes est sans doute ‘Pourquoi’. Pourquoi lui et pas un autre ? Est-ce que je suis fou d’être obsédé de cette manière ? Ca fait de moi un malade ? Certains me jetteraient la pierre s’ils savaient ce que je ressens. D’autres me regarderaient avec curiosité. Comme si ça leur donnait le droit ! Et combien seraient-ils, ceux qui me soutiendraient ? Pas beaucoup. La loi du plus fort est toujours la meilleure, dit-on. C’est faux, absolument faux. C’est notre propre loi qui est la meilleure. Celle qu’on a dans les gènes, celle qui nous guide. Révolutionnaire ? Et alors. Qu’est-ce que ça peut leur faire ? Qu’ils y restent, dans leur médiocrité, moi, je m’en fous. On dit que la liberté est une illusion, qu’il faut toujours payer pour être libre. Dommage pour les marchands de liberté, on trouvera toujours un moyen de la voler sans payer.

Encore une fois, ça part en vrille. Ca m’énerve. Je veux parler d’un sujet et je pars dans un autre. C’est toujours comme ça avec moi. Même les profs me le disent. Gryffondor un jour, Gryffondor toujours. A croire que tout nous oppose avec Charlie. Mais elle est comme ma sœur. Qu’importe sa maison, je ne la laisserais jamais tomber. Enfin bref. Je passe les derniers jours de vacances dans ma petite ville … Nerja. Un petit coin de paradis aux maisons blanches et fraîches, au soleil brûlant et aux plages envahies de touristes, malheureusement. C’est pas grave. Cette crique, personne ne la connaît. J’y ai toujours été le premier. Dans quelques jours, Lowarts m’ouvrira ses portes neuves. Comme j’ai hâte d’y être. Et en même temps, l’angoisse monte. Si jamais je croise son regard, qu’est-ce que je fais ? J’aviserais.

Qui vivra verra. »


Leo se leva, roula la feuille couverte de ses mots et la glissa dans une bouteille. Il la regarda quelques minutes, le cœur battant. Puis de toutes ses forces, il la jeta dans la mer. Il revint s’allonger sur le sable, et petit à petit, s’endormit. Les vaguelettes venaient mourir à ses pieds, berçant son sommeil d’enfant. Beaucoup d’anges passèrent au-dessus de lui sans oser le réveiller.

Le soleil se leva quelques heures plus tard. Eclairant le chemin d'un garçon endormi.



III. EXAMEN SCOLAIRE : BUSES.


BUSES :

  • Astronomie : A.
  • Arithmancie : T. Beurk.
  • Botanique : A.
  • Défense contre les Forces du Mal : O. Visez-moi c'boss.
  • Histoire de la magie : E. Piou, on s'demande comment il a réussi.
  • Métamorphose : E.
  • Magie noire, théorie : A.
  • Magie noire, pratique : E.
  • Potions : E.
  • Soins aux Créatures Magiques : E.
  • Sortilèges :
O. Héhé.

IV. VERITASERUM.

  • Prénom : Bee.
  • Âge : 15 ans
  • Comment avez vous connu le forum ? Yukiii.
  • Comment trouvez vous le design du forum ? Très beau. =)
  • Comment trouvez vous l'intrigue du forum ? Intéressante.
  • Notez votre présence sur 7 : 6/7
  • Exemple de RP :
    Spoiler:
     
  • Code du Règlement :
    Spoiler:
     


Dernière édition par Leo P. Cortez le Jeu 3 Avr - 13:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Choixpeau Magique •
{ Master }
avatar

Nombre de messages : 153
Date d'inscription : 11/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison: Ou Ancienne Maison pour les Adultes.
RelationShip *:
MessageSujet: Re: Leo P. Cortez   Jeu 3 Avr - 20:15

Pour toi, aucun doute..
ce sera.. SERPENTARD.


Bienvenue (ou re, si c'est la même Bee ^-^) sur AR*

Marche à suivre ;
INTRIGUE - L'arrivée à Lowarts. {premier post rp, obligatoire }
Réservations d'Avatars.
VERSION 1, votre avis.
Les Lieux de Lowarts. {laissez vous porter par votre imagination}
Gestion de votre Personnage.
Le Monde du Hibou. {pour recevoir votre courrier}
Liste des Sortilèges. {classés par année, merci de respecter}
Si vous devez vous absenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/jerk-it-out
 
Leo P. Cortez
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche: Captain Cortez
» Même les agressions peuvent bien terminer... [Flora Cortez]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASPHODEL ROOT * :: { ACCUEIL } :: Once Upon a Time... :: La Cérémonie de Répartition. :: Serpentard.-
Sauter vers: