AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sweet Memories - K|E

Aller en bas 
AuteurMessage
Edward P. Rilke
-Directeur de Poufsouffle-
-Professeur de Métamorphose-
-Directeur de Poufsouffle--Professeur de Métamorphose-
avatar

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison:
RelationShip *:
MessageSujet: Sweet Memories - K|E   Dim 30 Mar - 19:27

DO YOU STILL LOVE ME ?











E - Dites-moi que c'est une blague.

Dans l'appartement qui lui avait été réservé à Lowarts, E se força à ouvrir les yeux, ne voyant quasiment rien des alentours à cause de la lourdeur de ses paupières. Pourquoi diable avait-il mis le réveil, alors que les cours ne commençaient que dans quelques jours ? Ah, oui. Parce qu'il avait soi-disant voulu profiter de la journée. Il dut encore supporter un long bâillement et les frissons qui accompagnaient le lever avant de se sentir bien. Et de là, il retrouva sa bonne humeur. Un passage plutôt long à la salle de bains, puis devant l'armoire, un choix de vêtements, et enfin, les mains dans les poches, il sortit. Que portait-il ? Certainement pas une robe de sorcier - il les haïssait. Non, il arborait un jean L..... - faut pas écrire la marque, sinon contravention - et une chemise blanche. Ou comment être classe dans la simplicité absolue. Descendre les marches du château s'accompagnait forcément des murmures des élèves qui le regardaient, se souvenant qu'ils l'avaient vu à la table des professeurs quelques soirs plus tôt, sans cependant parvenir à se rappeler la matière qu'il allait enseigner. Ils ne semblaient même pas savoir qu'il était le directeur de Poufsouffle. Et tant mieux, pensa-t-il, étant donné toutes les remarques qui lui avaient été faites là-dessus. D'aucuns disaient qu'être directeur de Serpentard faisait beaucoup mieux. Tiens, en parlant des Serpentards. Il pensa soudainement, sans pouvoir s'en empêcher, à Keira. Tout lui rappelait, ici, la relation qu'ils avaient eu pendant leur propre scolarité à Hogwarts, et tant de choses y ressemblaient qu'il se souvenait. Il y avait leurs escapades nocturnes, pendant lesquelles, plutôt que de passer la nuit au lit, ils discutaient, sans fin, de leurs problèmes et leurs pensées et leurs joies et leurs goûts. Contrairement aux prévisions - tout le monde disait qu'un G et une S ne pouvaient rester plus de quelques semaines ensemble - leur relation avait duré deux longs mois, bluffant ainsi toutes les mauvaises langues. Après cela, ils avaient maintenu un contact irrégulier mais très agréable et s'étaient notamment revus lors de surprises très étonnantes de la part de K : elle avait ainsi été la seule personne à le rejoindre à plusieurs reprises aux USA. Là, en revanche, étant donné qu'ils étaient bien plus adultes, la notion de désir était revenue de nombreuses fois. Chastes un jour, mais chastes pas toujours. Bam ! un élève lui rentra dedans. E n'avait aucune idée de son prénom, ce n'était qu'un inconnu.

I - Excusez-moi, m'sieur, mais vous étiez sur mon chemin.
E - Ouais. Ou alors tu étais sur le mien. Ca dépend où tu te places.

L'élève le regarda d'un air stupide pendant quelques secondes avant de hocher de la tête silencieusement et de disparaître à l'autre bout du couloir. Amusé, E descendit les quelques marches qui lui restait, traversa le hall et parvint au jardin, poussant un grand soupir de soulagement. Les Jardins de Scar. Il allait s'y reposer ou s'y promener ou y rester une seconde et puis partir. Il improvisait, en fait. Et il faisait bien, car quand il aperçut de dos K, il la reconnut aussitôt et s'en approcha. Elle était de dos. Une main se posa sur ses yeux et l'autre sur sa bouche, frôlant du pouce ses lèvres. Une seconde, deux secondes, et puis il la libéra, tout en douceur.

E - Je pensais à toi, justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira L. Presley
-Directrice de Serpentard-
-Professeur de Magie Noire-
-Directrice de Serpentard--Professeur de Magie Noire-
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 29
Citation : : ~¤ A Keira ... What Else ?! ¤~
Humeur : : Serpentard
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 18 Septembre 19XX, 20 ans
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: Sweet Memories - K|E   Dim 30 Mar - 19:52

    -Just a Little think ?-



    La douceur du vent sur sa peau lui donnait des frissons, c'était pour ça qu'elle prenait le temps de faire quelques pas , quotidiennement, dans les Jardins de Scars. Atypiques mais aussi surprenant, ils étaient tout autant mystérieux que irréels, elle s'y sentait une fleur parmi les autres et ne pouvait que profiter de cette sérénité pour ne plus se penser adulte et redevenir enfant. Il n'était pas encore midi mais le temps était déjà au déjeuner, les élèves avaient vite faim en temps de cours et il était normal qu'il en soit de même pour les professeurs, pourtant Keira n'avait pas envie de manger, non elle préférait prendre le soleil dans les jardins, à la recherche de cette fleur de Rubis mystique que personne n'eut jamais l'occasion de toucher sans en périr... quelque chose qu'elle voulait vérifier mais c'était très improbable de la trouver un jour. Ses pas courts et lents, son envie de rester ici éternellement se sentait dans ses gestes alanguis. Vêtue d'une courte Robe d'un bleu pastel, le tissus n'allant pas plus loin que ses genoux, elle avait abandonné momentanément sa robe de sorcière pour prendre le soleil et surtout la bise tiède du printemps irlandais. Ici tout était tellement agréable et immuable qu'on ne pouvait croire que les humaines puissent se promener ici, une sorte de jardins d'élision sur Terre. Keira soupira doucement, entendant quelques paroles au loin dont elle ne reconnu en rien les voix.

    Soudainement, une main vint se poser sur ses yeux et l'autre sur sa bouche. Des mains d'homme, elle ne pouvait en douter, elles étaient fortes et sures d'elles. Keira se laissa couvrir ainsi la vue, elle avait déjà reconnu le parfum de l'homme et c'était mise à sourire alors qu'il était en train de lui redonner sa liberté après quelques seconde tout contre elle. Keira se retourna doucement vers lui pour lui sourire, déposant un baiser sur ses deux joues avant de l'entendre lui dire qu'il était justement en train de penser à elle. Etonnée, elle grandit son sourire pour lui glisser doucement à l'oreille.


    -" Tu pensais à moi ... et de quelle manière ? En maillot sur la plage de Miami ? Tu perds pas de temps !"


    Heureuse de le voir, lui qu'elle voyait et estimait comme son ami masculin le plus cher à son cœur, Keira lui prit la main pour l'entrainer doucement dans sa marche, main dans la main, comme d'antan lorsqu'ils se baladaient prés du lac noir de Poudlard. Mais les jardins ,dans lesquels ils étaient, étaient bien plus beaux que le lac noir de Poudlard. Ici, en Irlande, tout est magique et magnifique aussi. Même si les Irlandais ne sont pas toujours drôles, ils sont bien mieux que ces bons vieux anglais guindés dans leur vie rythmée par le travail ... A ces cotés, elle se sentait de nouveau en 4ème année. Oui à courir un peu partout après lui pour le couvrir de chatouilles et d'attentions. Pour une Serpentard, elle s'était entichée d'un Gryffondor et elle n'avait aimé que lui pendant pas mal de temps. Ils était l'un de deux rares hommes à l'avoir rendue femme ... réellement. Comme quoi Keira n'est et ne sera jamais une coureuse d'hommes malgré son physique avantageux ...


    -" Tu vas bien ... tu as l'air penseur ? Dis moi, ça te dirai un ptit pot dans un Pub Irish ce Week-end ? J'ai envie de sortir et personne ne le propose !! "


_________________

    -I Want you ... NOW !!-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward P. Rilke
-Directeur de Poufsouffle-
-Professeur de Métamorphose-
-Directeur de Poufsouffle--Professeur de Métamorphose-
avatar

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison:
RelationShip *:
MessageSujet: Re: Sweet Memories - K|E   Dim 30 Mar - 23:06

DON’T EVER LEAVE ME.











Etait-ce le hasard ou le destin qui avait mené E à ne pas prendre de petit-déjeuner, ce matin-là ? Sans doute un peu des deux. Quoiqu’il arrive, c’était une rencontre inespérée qu’il venait de faire et il s’en félicitait, pensant avec un sourire charmé que, s’il était arrivé une dizaine de minutes plus tard, il n’aurait certainement pas vu K. Voilà le style de coquineries que seule la vie permettait de réaliser et le style de pensées qu’il adorait avoir. Tout comme la compagnie de la jeune femme, son parfum, la douceur de ses lèvres sur ses joues et le sublime sourire qu’elle exhibait.

E - Je pensais à toi, justement.
K - Tu penses à moi ? Et de quelle manière ? En maillot sur la plage de Miami ? Tu perds pas de temps !

Il éclata d’un rire franc, avec un sourire plus sincère que depuis des semaines. La présence de K à ses côtés lui faisait se rendre compte à quel point elle lui avait manqué et surtout combien il avait eu besoin d’elle ces derniers temps, sans avoir osé la contacter au fond du gouffre. Il détestait quand ses proches le voyaient dans une mauvaise période : ils se remplissaient alors soit de dégoût soit d’une compassion dont il ne voulait absolument pas. En réalité, il ne savait pas exactement ce qu’il voulait. C’était d’ailleurs bien pour cela qu’il était un véritable Dom Juan. Mais pas jusqu’au point de penser à K en maillot sur la plage de Miami – bien que, après qu’elle l’ait évoquée, il ne put s’empêcher de voir en flashs ce que cela pourrait donner, et son sourire ne fit que s’intensifier. Lorsqu’elle lui prit la main, il eut une certaine difficulté à laisser la sienne ainsi emprisonnée, ayant peur de ce contact simple et naturel qui lui rappelait la dernière relation amoureuse qu’il avait eue – foutue relation qui l’avait déprimé. Mais il se força à regarder K dans les yeux et tout alla mieux, et ils commencèrent à marcher, et il put soupirer de contentement.

K - Tu vas bien ? Tu as l’air penseur. Dis-moi, ça te dirait un petit pot dans un Pub Irish ce week-end ? J’ai envie de sortie et personne ne le propose.
E - Argh. Tu m’aurais laissé dix secondes et c’était moi qui te le proposais. C’était à ça, justement, que je pensais.

Il lui fit un clin d’œil complice, mentant avec un plaisir délicieux, sachant qu’il valait mieux réserver ses peines de cœur pour plus tard, quand le moment des confidences serait venu. Pour le moment, il souhaitait profiter un maximum des retrouvailles, quitte à omettre certaines choses. Il jeta un regard vers K, ne pouvant s’empêcher de penser que, décidément, elle devenait plus belle de rencontre en rencontre, puis se détourna pour regarder les alentours. L’environnement, comme il s’en était rendu compte dès le jour de l’arrivée à Lowarts, était bien plus agréable qu’à Hogwarts et s’harmonisait parfaitement avec leur rencontre inopinée. Les quelques élèves qui n’étaient pas aller manger les regardaient avec des yeux ronds, tentant désespérément de se souvenir de leur nom et poste pour répandre la nouvelle : ils se tenaient la main. E eut presque envie de leur décliner toutes ses coordonnées d’un air sarcastique mais se retint, en respect de la jeune femme.

E - Samedi. 20h, dans le Hall. Tu as intérêt à être ponctuelle, contrairement à tous nos autres rendez-vous. Tu sais très bien que j’arrive systématiquement à l’heure. Mais ce qui est bien avec toi, c’est que ça vaut toujours la peine d’attendre. Clin d’œil. Et sinon, dis-moi, tu es excitée à l’idée de bientôt donner des cours ? C’est la première fois que tu vas le faire, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira L. Presley
-Directrice de Serpentard-
-Professeur de Magie Noire-
-Directrice de Serpentard--Professeur de Magie Noire-
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 29
Citation : : ~¤ A Keira ... What Else ?! ¤~
Humeur : : Serpentard
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age: 18 Septembre 19XX, 20 ans
Maison: Serpentard
RelationShip *:
MessageSujet: Re: Sweet Memories - K|E   Mar 1 Avr - 11:23

    -Just Next You-


    Elle riait ... de plaisir, oui elle était heureuse de le retrouver dans un endroit aussi magique. Alors qu'ils se tenaient pas main, comme ils avaient pu le faire dans feu-Poudlard, elle regardait les parterres de fleurs et cette herbes couleurs de sang qu'elle voulait fouler de ses pieds nus. Sa présence était douce aux cotés de Keira, il était un bouclier sûr sur lequel elle pouvait couper. Tendrement elle se tourna vers lui alors qu'il lui avouait qu'il allait également l'inviter... comme quoi leur lien n'avait pas disparu, malgré tout il perdurait malgré eux. Keira soupira doucement, balançant leurs deux mains entre eux, laissant son sourire de lollita courir sur ses lèvres. Les clins d'œil complice qu'il lui lançait ne lui donnait qu'un peu plus envie de vivre de nouvelles aventures trépidantes à ses cotés, en toute amitié ... fraternité, dans se château qu'ils ne connaissaient pas encore, tellement magnifique et mystérieux. Keira caressa de nouveau sa main tout en l'écoutant lui parler ... lui donner rendez-vous de la plus frivole des façons. Qu'il était bête parfois, mais elle l'adorait, c'était sûr... oui elle tenait tellement à lui... qu'elle pouvait tout lui pardonner sans compter !


    E - Samedi. 20h, dans le Hall. Tu as intérêt à être ponctuelle, contrairement à tous nos autres rendez-vous. Tu sais très bien que j’arrive systématiquement à l’heure. Mais ce qui est bien avec toi, c’est que ça vaut toujours la peine d’attendre. Clin d’œil. Et sinon, dis-moi, tu es excitée à l’idée de bientôt donner des cours ? C’est la première fois que tu vas le faire, non ?

    -" A vos ordres chef ! Je serai ponctuelle et bien habillée ... tu as le chic de me faire rentrer dans des endroits impossibles ! " Sensiblement son ton devient un peu plus monocorde alors qu'il parlait de sa première rentrée en tant que professeur. Pourtant elle ne défit pas son joli sourire, essayant de garder la face." Je saurai ... une excellente professeur... je crois avoir un certain tact avec les adolescents, pour avoir été l'une des pires qu'ait connu Poudlard. Et puis ... je sais que je peux compter sur toi ou les Filles ( Yuki&Sakura) ou encore Chris si j'ai un problème ..."

    Oui ... elle n'était pas seule et ne le serait jamais. Le corps professoral de Lowarts était un nid d'anciens élèves de Poudlard. Et la majorité avait gardé de très bons contacts entre eux. De quoi mettre les élèves au défit de les faire tourner en bourrique, ensemble, ils étaient le corps professoral le plus fort du monde, Keira était certaine qu'ils rivaliseraient avec celui de Poudlard, avant la Guerre... et qu'elle serait la plus grand directrice de Serpentard, que Salazar se retourne dans sa tombe elle s'en fichait également. Près d'eux, alors que leurs pas se calaient sur le rythme le l'autre, un banc ce bois verni apparut. Keira lâcha la main de l'homme pour y prendre place, croisant ses jambes, soupirant d'aise tout en lançant un regard vers les cieux, il faisait beau, c'était agréable... Mais tout irait-il aussi bien ? Keira en était moins sûre. Malgré tout, Lowarts n'était qu'un bébé ... et sans défense face à certaines forces de caractères encore dans l'ombre. Elle la directrice de la Maison maudite par ses sombres idées de sang pur, elle saurait la première à être contacter par les malins ... même s'ils étaient presque tous morts pendant la guerre de Poudlard. Devait-elle prendre peur ? Son regard dévia vers celui d'Edward, comme pour trouver dans le regard de celui une réponse à sa peur étrange... Alexander ne laisserait personne lui faire du mal... mais il était bien trop loin d'elle pour tout contrôler.

    -" Je crois que... depuis quelques années déjà les réalités me pendaient au nez. Tu sais, je suis partie par peur de ce destin qu'on m'offrait. Tu n'es pas sans savoir que l'ancien chez des mages noirs n'avait promis une place de choix dans ses rangs, à l'époque... je n'avais que 17 ans. Et j'ai perdu du sang auprès des miens, de toi ... de Chris, Yuki et Riku( Sakura ) ... Mais qui peut me dire qu'ils n'essayeront pas encore de me faire tomber du mauvais cotés. Ce poste de Directrice de Serpentard leur donnerait une solution de facilité pour remplir leurs rangs... combien de jeunes imbéciles entrant à Serpentard n'ont pas envie d'un monde pur ? J'ai pensé le même à l'époque ... à tord ... je l'avoue. J'aimerais être la première directrice de cette maison à prôner la mixité sociale au sein de cette maison poussiéreuse. Il est temps ... de faire un sacré nettoyage des moeurs."

_________________

    -I Want you ... NOW !!-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward P. Rilke
-Directeur de Poufsouffle-
-Professeur de Métamorphose-
-Directeur de Poufsouffle--Professeur de Métamorphose-
avatar

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 22/03/2008

Feuille de personnage
Date de Naissance, Age:
Maison:
RelationShip *:
MessageSujet: Re: Sweet Memories - K|E   Mar 1 Avr - 22:03

BUT WHAT ARE YOU THINKING OF MY DEAR ?
















Un silence. E savourait l’instant, avec d’une part le bonheur d’être à côté de K, et d’autre part cette curiosité qu’il ressentait dès qu’il était à côté d’elle, cette curiosité qui réapparaissait, une fois, deux fois, chaque fois. Il y avait la beauté éblouissante de la jeune femme, sa silhouette magnifique et le charme fou qu’elle dégageait. Et puis, il y avait autre chose. Dans ses discours, dans ses sourires, il y avait des sentiments qui perçaient, des idées et des réflexions qu’elle ne laissait échapper que rarement : moments magnifiques d’une confession si unique. Aussi le jeune homme ne fut-il pas étonné de la voir repousser aisément sa question sur les cours : c’était tout à fait son genre de rejeter l’idée de problèmes et d’obstacles sur lesquels buter au profit d’au contraire l’espoir et l’idée qu’elle serait bien entourée pendant cette année. En fait, se dit E, la question avait été inutile puisqu’il savait pertinemment qu’elle serait une professeur excellente : non, s’il l’avait posée, c’était simplement pour ne pas passer à côté d’un malaise qu’elle pourrait ressentir et que, jamais, ô grand jamais, elle n’avouerait d’elle-même. Malgré cela, une fois qu’elle se fût de nouveau plongée dans le silence, une certaine expression d’inquiétude, de préoccupation séduisante, vint habiter son visage : qu’était-ce ? Il ne posa pas tout de suite de questions, attendant qu’elle reprenne elle-même la parole. Quelques gestes. Un banc. Elle s’assit, se plaçant ainsi face à lui avec une agilité de femme fatale. Lui, au contraire, resta debout pour mieux pouvoir scruter son visage et déchiffrer la vérité parmi ce qu’elle voudrait bien lui dire. S’ils étaient amis depuis longtemps, cela ne l’empêchait pas de devoir parfois trouver les réponses qu’il cherchait lui-même dans les silences, dans les yeux de son interlocutrice. Un silence. Puis, elle parla. Et ce qu’elle dit surprenait tout en ne surprenant pas E. Il retrouvait enfin sa meilleure amie, il retrouvait enfin celle en qui il pouvait avoir magiquement confiance et celle qui lui parlait librement, il retrouvait enfin l’âme derrière le corps, l’inquiétude derrière le sourire : il retrouvait K toute entière. Elle évoqua les évènements passés, avec le destin qui lui avait effectivement été proposé, la mauvaise voie qui avait été mise sous ses pieds et devant ses yeux, les combats, les conséquences. Et puis, ce fut un discours différent, sur la maison de Serpentard, et son rôle de directrice, et le projet qu’elle avait. Tout émouvait E, mais il resta un instant silencieux, réfléchissant aux mots qu’il allait employer, car on ne répondant pas des frivolités à une telle tirade de K.

E - N’aie pas peur. C’est la première chose que je me dois de te dire. Je suis là et le serai à jamais, prêt à te sauver au premier appel, et tu sais que je ne suis pas le seul à être dans cette position : il y a les Harada, il y a Chris, et il y a – une certaine autre personne dont tu évites soigneusement de me parler mais dont je devine la présence. Il y a une lueur étrange dans ton regard qui ne peut s’expliquer que par une rencontre, une personne, quelqu’un. Mais si tu ne veux pas me décliner son identité, je ferai de nouveau semblant de ne rien avoir remarqué.

Sourire.

E - La vérité, mon amour de K, c’est que ton projet pour la maison de Serpentard me semble merveilleuse bien qu’utopique. Je ne veux pas que tu sois déçue par la suite, et je ne veux surtout pas que des élèves prétentieux minent l’objectif sublime que tu t’es posé. Prôner la mixité sociale au sein de cette maison poussiéreuse, dis-tu, et c’est ce que pourquoi je me bats depuis longtemps : peut-être que ma voix sonne aigrie, mais c’est parce que mes élèves, les Poufsouffle, Gryffondor et Serdaigle, ne s’opposent jamais à cette théorie. En revanche, les Serpentard ont tendance à me regarder d’un mauvais œil, et cela, je me demande ce qui pourrait mieux le faire évoluer. Que puis-je te dire de plus ? Bonne chance. Et n’oublie pas que je suis au coin de tous les couloirs si tu as besoin de mon aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sweet Memories - K|E   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sweet Memories - K|E
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sweet Memories [PV Liv]
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASPHODEL ROOT * :: { ALENTOURS DE LOWARTS } :: Les Quatre Magnifiques. :: Les Jardins de Scar.-
Sauter vers: